mercredi, septembre 22, 2021


Police de Proximité : devoirs des forces de l’ordre et de sécurité et les obligations des populations

Quatre (04) années après sa mise en œuvre, les acteurs impliqués notamment les populations peinent encore à comprendre les rouages…



Quatre (04) années après sa mise en œuvre, les acteurs impliqués notamment les populations peinent encore à comprendre les rouages de ce concept innovant. Il s’agit de l’initiative dénommée « Police de Proximité ». Celle-ci est portée par le ministère de la Sécurité et de la Protection Civile.

La police de proximité, de quoi s’agit-il concrètement ? Comment et sur quelles bases fonctionne ce concept ? Quelles sont les avantages pour la population ? Quelles attitudes devrait-elle adopter ? Des éléments de réponses ont été données par le Commissaire Principal de police Assih Eloyani et l’Adjudant de Police Agban Abiré. C’était dans l’émission “A l’écoute de la police” sur les antennes de Radio Lomé.

Mieux comprendre la police de proximité

La Police de Proximité est une initiative parmi tant d’autres qui favorise donc les actions de prévention et la recherche de solutions durables aux causes de l’insécurité au Togo. C’est un mode de fonctionnement qui prend en compte la demande de sécurité exprimée par la population.Police de Proximité : devoirs des forces de l’ordre et de sécurité et les obligations des populations

Dans le cadre de la police de proximité, souligne le commissaire principal, la police nationale peut être amenée à faire usage de la force, afin de faire respecter l’ordre publique ainsi que l’application des lois de la République.

L’accessibilité du policier est le principal caractère de ce concept et se traduit par plusieurs choses. Il y’a, entre autres, l’implantation rapprochée des unités de police, des commissariats de police, des postes de police ainsi que des unités d’interventions.

Police de proximité au Togo, devoirs des forces de l’ordre et de sécurité

Selon le commissaire principal, Assih Eloyani, l’initiative du ministère de la Sécurité vise à réduire la distance que doit parcourir les populations pour se rendre dans les unités de police. Aussi, l’accessibilité se manifeste par le bon comportement, le bon accueil et la courtoisie que les agents doivent réserver à la population qui sollicite les services ou visite les postes de police.

Dans le cadre de la police de proximité, la police nationale doit être attentive aux sollicitations du public afin de lui venir en aide en temps réel. La proximité, indique le commissaire Assih, se traduit aussi par la multiplication des opérations de police notamment les patrouilles de proximité.

« Au cours de celle-ci, la police se rapproche véritablement de la population. Elle passe par exemple d’une maison à une autre, d’une boutique à une autre afin d’échanger avec la population sur ses besoins de sécurité et justement lui apporter cette sécurité », a-t-il expliqué.

Contrairement à ses collègues, le policier de proximité doit aider, informer, secourir et protéger de façon professionnelle en toute intégrité, loyauté et transparence. Pour ce faire, il doit se rendre dans les hameaux, les lieux les plus éloignés, qui puissent se trouver dans sa zone de compétence. Ceci, dans le but d’atteindre les gens dans leurs maisons, leurs lieux de travail ou de réjouissance.

Mise en œuvre de la police de proximité, les obligations des populations

Police de Proximité : devoirs des forces de l’ordre et de sécurité et les obligations des populationsD’après les explications livrées par le commissaire principal, le concept de « Police de Proximité » se révèle comme un partenariat entre la police et les populations. Naturellement, comme tout contrat, il y’a des clauses pour chaque partie.

De ce fait, la population a pour obligation d’informer constamment les forces de police et de défense sur tout ce qui se passe dans son milieu. « Elle doit continuellement les informer sur les faits, les individus suspects et les comportements inhabituels qui sont constatés dans son milieu de vie, de travail ou de réjouissance ».

Selon le commissaire Assih, le citoyen doit faire en sorte que la police nationale dispose, en temps, l’information afin de prévenir l’insécurité ou organiser rapidement la riposte appropriée contre un fait d’insécurité. « La population doit écouter sa police et être attentive aux conseils qui lui sont donnés pour se prémunir contre les faits d’insécurité et contribuer ainsi à la préservation de la paix », a-t-il souligné.

Les populations sont notamment invitées à informer la police des évènements heureux. Puisqu’explique le commissaire, une manifestation festive qui n’est pas convenablement gérée peut occasionner des incidents.

A ne pas manquer: Du nouveau au sein de la Police Nationale

« Pour finir, il faut retenir que la police de proximité met la population au cœur de l’action policière. C’est pourquoi le gouvernement togolais mise sur le concept de police de proximité afin d’atteindre les objectifs du mieux-être et préserver la paix surtout dans une sous-région menacée par le terrorisme », a-t-il conclu.

Dans le cadre de la Police de Proximité, chaque agent des forces de l’ordre et de sécurité et chaque citoyen doivent apporter sa contribution pour à la préservation de la sécurité au Togo.

Christelle Agnindom

Comments


Laisser un commentaire


Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *