Pistes rurales au Togo : le gouvernement exige une accélération des travaux

Les retards dans la réalisation des pistes rurales au Togo a suscité le courroux du gouvernement togolais à l’endroit des…


Les retards dans la réalisation des pistes rurales au Togo a suscité le courroux du gouvernement togolais à l’endroit des entreprises retardataires. En effet, le ministre du Désenclavement et des Pistes Rurales au Togo (DPR), Tchédé-Issa Kanfitine, a effectué, mi-janvier 2021, une tournée de visite de chantiers.

Le constat de la tournée du ministre révèle un faible taux d’avancement des travaux, selon un communiqué du ministère du DPR du 29 janvier 2021.

Deux projets sont en cours d’exécution dans le cadre du désenclavement des localités notamment à fort potentiel de production agricole (coton et le café-cacao). Il s’agit du Programme d’Appui aux Pistes Rurales au Togo (PAPR) et du Programme Annuel d’Entretien Mécanisé des Pistes Rurales au Togo (PAEMePR). A travers ces initiatives, l’État entend faciliter l’accès des populations rurales aux infrastructures socioéconomiques de base.

Un retard constaté après plusieurs mois de travaux

D’après le ministre Tchédé-Issa Kanfitine, les travaux de réalisation de ces pistes rurales au Togo ont démarré en période favorable, il y a quatre (04) mois. Mais, certaines entreprises titulaires des marchés n’ont toujours pas encore mobilisé les ressources nécessaires pour l’exécution des travaux, « accusant ainsi des retards préjudiciables aux populations ».

« Ceci malgré les visites de chantiers et les réunions de rappel à l’ordre, ainsi que les lettres d’avertissements qui leur ont été adressées. Ce qui est inadmissible », regrette le ministre. D’après lui, ces pistes sont prévues être exécutées dans les délais contractuels de 12 à 14 mois pour le PAPR et de 4 à 6 mois pour le PAEMePR.

Un rattrapage de deux mois accordés

Les entreprises concernées ont été invitées à accélérer les travaux, car la saison des pluies est imminente. « J’invite ces entreprises défaillantes à prendre des dispositions idoines pour accélérer les travaux avec la qualité requise et rattraper dans un délai de deux (2) mois (…) », prévient le ministre du DPR.

Au nom du Gouvernement, Tchédé-Issa Kanfitine a présenté des excuses aux bénéficiaires concernés pour les désagréments engendrés par cette situation et les exhorte à la patience et à la vigilance. Par ailleurs, en cas de non-respect des engagements, les entreprises en défaillance seront de nouveau frappées « d’une peine de mise en demeure suivie de la résiliation du contrat ».

 

Lire aussi / Togo/Infrastructures : Victoire Tomégah-Dogbé a visité la route Lomé-Vogan-Anfoin

Comments


Laisser un commentaire


Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *