Présentation de passe vaccinal : le langage de vérité du SYNPAWAOTO

Ce vendredi 10 décembre 2021, la décision du ministre Payadowa Boukpessi relative à la présentation du passe vaccinal pour accéder…

Parredaction Catégorie Société le 10 décembre 2021 Étiquettes :


Ce vendredi 10 décembre 2021, la décision du ministre Payadowa Boukpessi relative à la présentation du passe vaccinal pour accéder aux lieux de culte entre en vigueur. A la veille, le SYNPAWAOTO, le Syndicat National des Pasteurs We Are One du Togo, était en conférence de presse à Lomé.

Devant les journalistes, le SYNPAWAOTO a réaffirmé sa disponibilité à appliquer favorablement la décision du ministre de l’Administration territoriale, de la Décentralisation et du Développement des territoires.

Pas de langage diplomatique au SYNPAWAOTO

Présentation de passe vaccinal : le langage de vérité du SYNPAWAOTOIntervenant au cours de cette rencontre avec les hommes de médias, le Secrétaire Général du SYNPAWAOTO, Rév. Ametepe Koffi Klegbe a déclaré que : « le SYNPAWAOTO n’a pas de langage diplomatique. Nous sommes appelés à véhiculer un message de vérité. La bible dit que votre oui soit oui, votre non soit non. Nous ne refusons pas le passe sanitaire. »

En effet, ce syndicat des pasteurs réaffirme sa pleine adhésion à la présentation du passe vaccinal. « Nous acceptons le passe sanitaire, parce que ça n’a rien à avoir avec notre foi. Nous n’allons pas opposer notre refus. Nous sommes d’accord pour le passe sanitaire », a-t-il précisé avant d’ajouter qu’ils ont envoyé des noms aux autorités concernées. « C’est le nom de ceux qui vont se charger du contrôle de passe sanitaire devant nos églises. Quand le gouvernement et la force antiCovid viennent, ils vont discuter avec ces personnes. S’il y a des manquements, on va leur donner des instructions, etc. ils ne vont pas vérifier, contrôler les choses eux-mêmes. », a indiqué Rév. Klegbe.

Continuer la sensibilisation

Présentation de passe vaccinal : le langage de vérité du SYNPAWAOTOPour les membres du SYNPAWAOTO, le manque de sensibilisation et des bonnes informations à l’endroit des fidèles constitue l’autre problème à résoudre. « L’autre problème que nous avons, c’est que les gens ne sensibilisent pas. Quand nous rencontrons les autorités, tout ce que nous leur disons, tout ce que nous négocions, quand on revient, nous devons sensibiliser la base. Si on ne sensibilise pas, on ne donne pas les bonnes informations, c’est comme si on nous impose seulement les choses… Nous au SYNPAWAOTO, nous avons commercé depuis juin des sensibilisations, des formations… », a souligné le Secrétaire Général du SYNPAWAOTO.

C’est pourquoi, pendant ces contrôles conjoints, les membres de SYNPAWAOTO s’engagent à intensifier la sensibilisation et l’information à l’endroit des fidèles qui viendront aux cultes sur l’importance de la vaccination. « Prochainement, il (le fidèle, Ndlr) reviendra avec la vaccination. Au fur et à mesure, l’immunité collective dont nous avons besoin pour éradiquer cet ennemi commun sera atteint », a-t-il confié.

Fafa A.

Comments


Laisser un commentaire


Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.