Pascal Lissouba, ancien Président du Congo, est décédé ce lundi en France

Pascal Lissouba, premier Président démocratique élu de la République du Congo, est décédé le 24 août 2020 à Perpignan, dans…

Parredaction Catégorie international Politique le 24 août 2020 Étiquettes : , ,

Pascal Lissouba, premier Président démocratique élu de la République du Congo, est décédé le 24 août 2020 à Perpignan, dans le sud de la France. Âgé de 88 ans, il s’en est allé des suites d’une longue maladie, selon ses proches.

Le Congo perd un grand homme. Le Professeur Pascal Lissouba, ancien Chef d’Etat, vient de tirer sa révérence, alors qu’il vivait en exil depuis son éviction du pouvoir. L’information est confirmée par Honoré Sahi, député à l’Assemblée Nationale du Congo, et porte-parole de l’Union Panafricaine pour la Démocratie Sociale (UPADS).

Elu démocratiquement en août 1992, Pascal Lissouba n’a pas pu terminer son mandat. En 1997, une guerre civile qui l’oppose à Dénis Sassou-Nguesso l’oblige à fuir le pays. Le fondateur de l’UPADS (en 1991) était donc exilé depuis 2004 en France.

Formation

Pascal Lissouba est titulaire d’un diplôme d’ingénieur agronome en 1956 à Tunis, puis décroche une licence en sciences naturelles en France. Il est ensuite stagiaire au Centre National de la Recherche Scientifique (CNRS) à Paris et à l’ORSTOM (aujourd’hui institut de recherche pour le développement dans la spécialité photogénique et amélioration des plantes).

Après une thèse d’Etat en France, il obtient le grade de Docteur en sciences et est promu Maître de conférences en biologie végétale, par arrêté du 3 novembre 1961 du Ministre de l’Education Nationale. La même année, Pascal Lissouba est chargé de recherches à l’ORSTOM.

Le professeur Pascal Lissouba est père de onze enfants. Deux de ces filles sont actuellement exilées au Canada.

Vie politique

Avant d’être élu président de la République, Pascal Lissouba a occupé le poste de Premier Ministre de 1963 à 1966. En 1962, il est nommé Directeur Général des services agricoles, alors qu’il souhaite se consacrer à la recherche et à l’enseignement.

Le 16 août 1963, Alphonse Massamba-Débat, devenu chef du Gouvernement provisoire après le renversement de Fulbert Youlou par une insurrection populaire, le nomme Ministre de l’Agriculture et des Eaux et Forêts.

Le 19 décembre 1963, Massamba-Débat, candidat unique, est élu président de la République. Il nomme Lissouba au poste de Premier Ministre. A l’Age de 32 ans, Lissouba devient le plus jeune ministre dans l’histoire politique du Congo. Il devient également l’un des personnages principaux de l’Etat.

Investi d’un large pouvoir que lui confère la nouvelle Constitution du 8 décembre 1963, le gouvernement de Lissouba entame une politique nationaliste. Il souhaite réduire la dépendance de l’économie congolaise vis-à-vis des capitaux étrangers.

Dans le sens de ses ambitions pour le Congo, Lissouba élabore un plan qui prévoit la nationalisation de plusieurs secteurs de l’économie et de développement d’une industrie.

La commercialisation des produits agricoles et le commerce d’importation sont nationalisés. Cependant, le président Massamba-Débat tempère l’ardeur socialisante du gouvernement en mettant son veto à la nationalisation du transport urbain, de la production de l’électricité et de l’eau.

Les vicissitudes déclenchées en 1966 ont finalement eu raison de lui 13 ans plus tard, alors qu’il était élu président en 1992.

Comments


Laisser un commentaire


Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *