Economie : le PASA insuffle une nouvelle dynamique à la filière avicole au Togo

La filière avicole au Togo est en plein essor. Cette croissance intervient après la mise en œuvre du Projet d’Appui au…

Parredaction Catégorie Dossiers le 2 novembre 2020 Étiquettes : , , , , ,

[bsa_pro_ad_space id=4]

La filière avicole au Togo est en plein essor. Cette croissance intervient après la mise en œuvre du Projet d’Appui au Secteur Agricole (PASA) par le gouvernement togolais. En effet, le PASA a fortement contribué à la promotion du commerce des volailles au Togo.

Ce projet a permis aux autorités togolaises d’accompagner les aviculteurs afin qu’ils puissent vivre décemment de leurs activités. Aussi, il a participé à la relance de la filière avicole au Togo.

Filière avicole au Togo, des chiffres impressionnants

Le PASA a été lancé en 2011 avec le soutien la Banque Mondiale. Le projet vise à renforcer des capacités productives des bénéficiaires tout en promouvant des pratiques durables pour l’environnement. Sa mise en œuvre a permis au acteurs d’augmenter ses productions animales notamment dans la filière avicole au Togo.

Le secteur de l’élevage a connu une hausse de 14,5 millions de têtes, pour un nombre de tête de volailles de 08 millions auparavant. Selon les statistiques, le Togo est passé entre 2011 à 2017, de 300 000 têtes de bœuf à 475 000 têtes. Dans la même période, il a été enregistré une évolution de 1,5 million à 4,2 millions d’ovins et de caprins.

Economie : le PASA insuffle une nouvelle dynamique à la filière avicole au Togo

Le PASA, d’après les spécialistes, a permis à l’Etat togolais d’insuffler un nouvel air à l’entrepreneuriat dans le sous-secteur de l’élevage. C’est l’un des moyens pour montrer aux jeunes la voie à suivre pour créer de la richesse, exceller et s’épanouir.

Un impact positif pour la filière avicole au Togo

Le PASA est une initiative qui encourage les jeunes entrepreneurs à soumettre leurs projets. Ainsi, à travers la réalisation de leurs idées innovantes, ils contribuent positivement à la durabilité de l’environnement.

Au Togo, la mise en œuvre du PASA a eu un impact positif sur la vie des éleveurs surtout des aviculteurs. Cela est aussi dû à la politique du gouvernement togolais. Celle, consistant à limiter les importations des poulets congelés.

La quantité de poulets locaux vendue du 18 mai au 12 juillet 2020 est passée de 03 à 07 tonnes par semaine. La demande de plus en plus forte de poulets locaux entraine ainsi un nouveau dynamisme d’investissement en faveur de la filière avicole au Togo. Ceci, crée chez entrepreneurs autrefois « timorés », l’envie d’injecter massivement de l’argent dans les projets pour en gagner en retour.

Comments


Laisser un commentaire


Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *