Participation communale : 74% des Togolais sont prêts, mais… (Afrobaromètre)

Selon le récent sondage de Afrobaromètre, la participation communale préoccupe une bonne partie des Togolais. Cependant, ces derniers ne constatent…

Parredaction Catégorie Société le 27 janvier 2022 Étiquettes : , ,


Selon le récent sondage de Afrobaromètre, la participation communale préoccupe une bonne partie des Togolais. Cependant, ces derniers ne constatent pas de démarche d’implication véritable de la part des élus locaux.

Cette une récente enquête Afrobaromètre sur la décentralisation et le contrôle de l’action publique vient à point nommé pour évaluer le processus de décentralisation en cours depuis les dernières élections locales de juin 2019. Publiée en décembre 2021 et relayée par Togofirst, elle a été réalisée sur une cohorte de 1200 citoyens adultes, questionnés entre décembre 2020 et janvier 2021.

La majorité pour la participation communale

Participation communale : 74% des Togolais sont prêts, mais… (Afrobaromètre)Selon le sondage, les citoyens togolais sont majoritairement prêts à participer aux activités de leur commune et adhèrent fortement aux principes de bonne gouvernance. Cependant, ils sont confrontés à une absence de proximité entre eux et leurs élus locaux.

Ainsi, les trois quarts des Togolais (74%) confirment être pour la participation aux activités communale. A l’évidence, plus de la moitié (58%) l’ont fait au moins une fois au cours des 12 derniers mois.

 

En ce qui concernent la participation réelle aux réunions communautaires, environ six Togolais sur 10 (58%) disent l’avoir fait au moins une fois au cours des 12 derniers mois, dont 23% qui l’ont « souvent » fait, 26% « quelques fois » et 8% seulement « une ou deux fois ». En comparaison, seuls 6% disent qu’ils ne participeraient jamais à une réunion communautaire.

Participation communale : 74% des Togolais sont prêts, mais… (Afrobaromètre)Aussi, il est observé, d’une part, une forte implication des populations rurales aussi bien dans les réunions communales que celles urbaines. D’autre part, les populations moins éduquées le sont plus que celles plus éduquées. Ceci entre les régions septentrionales et celles méridionales. « Les résidents du milieu rural (79%), les moins instruits (78%) et les habitants de la région de la Kara (88%) sont plus disposés à poser cet acte citoyen. Les hommes (77%) tout comme les femmes (73%) y sont favorables », a précisé le rapport tout en soulignant que « l’absence de prise d’initiatives pour discuter des affaires concernant la gestion de la municipalité est beaucoup plus accentuée à Lomé (55%) et dans la Maritime (57%), en milieu urbain (53%), chez les femmes (52%) et chez les moins nantis (51%) ».

Les obstacles…

Malgré la volonté des Togolais pour une participation communale plus active, « Une majorité écrasante (81%) des Togolais affirment n’avoir jamais pris contact avec un élu local au cours des 12 derniers mois. », fait observer Afrobaromètre.

Participation communale : 74% des Togolais sont prêts, mais… (Afrobaromètre)En outre, «la même proportion estime que les leaders locaux n’écoutent « jamais » (52%) ou écoutent « quelques fois seulement » (31%) ce que les citoyens ordinaires ont à leur dire. »

Par ailleurs, le sondage a débouché sur une proposition de solution. Elle consiste en un renforcement « des initiatives tant au niveau central qu’au niveau des collectivités territoriales » dans le but de « sensibiliser davantage les populations sur les principes de la bonne gouvernance et sur les mécanismes de la participation communale (Ndlr)».

Fafa A.

Comments


Laisser un commentaire


Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.