dimanche, septembre 26, 2021


Burkina-Faso/Covid-19 : reprise des classes sous haute sécurité sanitaire, toutefois les parents s’inquiètent

La pandémie du Covid 19, a eu d’énormes répercussions sur l’année académique au Burkina Faso. les classes viennent d’être rouvertes…

Parredaction Catégorie Dossiers le 5 octobre 2020 Étiquettes : , , , , , ,


La pandémie du Covid 19, a eu d’énormes répercussions sur l’année académique au Burkina Faso. les classes viennent d’être rouvertes après six mois de fermeture. Ils sont donc plus de cinq millions d’élèves à renouer avec leurs enseignants depuis le 1er octobre 2020. Toutefois, une nouvelle donne vient changer les habitudes : le respect des mesures barrières.

Prévues pour freiner la propagation de la pandémie du Covid 19, les mesures sanitaires peinent à être de mise dans certains établissements. Les parents craignent déjà une recrudescence du virus. Une situation qui pourrait changer une fois encore la poursuite normale du cursus. Un coup dur certainement insupportable pour ces parents d’élèves soucieux pour la réussite de leurs progénitures.

Port de masque obligatoire contre la pandémie du Covid 19

Pour assurer la transmission des cours en toute sécurité, d’importants dispositifs ont été déployés par certaines écoles. Il s’agit, entre autres, de l’installation du lavage des mains et surtout du port obligatoire du masque. Ce dernier est formellement exigé dans presque toutes les écoles pour mieux lutter contre la pandémie du Covid 19.

C’est ce que confirme ce parent d’élève. « Chaque matin quand je dépose les enfants à l’école, je constate que la plupart des enfants ont un cache nez. J’ai un fils au lycée et on leur a dit qu’à partir de ce lundi, sans cache nez, on ne rentre pas ! »

Ces mesures bien que drastiques devraient permettre le bon déroulement des activités scolaires au Burkina-Faso. D’autant plus que l’heure est au rattrapage ou révision des notions antérieures. Ceci afin de remettre les élèves à niveau après ce long moment d’absence.

Un intervalle interpersonnel non respecté

Malgré ces dispositions prises contre la pandémie du Covid 19, certaines ont encore du mal à s’appliquer strictement. Il s’agit bien sûr de la distanciation sociale. L’écart d’un mètre entre les élèves peine à être effectif. Ceci en raison du nombre pléthorique des élèves dans certains établissements.

Alors, les parents d’élèves et même les enseignants sont craintifs. « Nous sommes toujours avec les mêmes effectifs et les mêmes équipements. Ce qui veut dire que le mètre de distanciation ne peut être pris en compte », affirme Gustave Guiatin, enseignant.

Cette situation les pousse donc à tirer d’ores et déjà la sonnette d’alarme. Pour Jacob Badolo, parent d’élève, en cas de contamination d’un élève, la propagation du virus est certaine. Car la distanciation n’est pas totalement respectée et les élèves sont toujours assis à trois ou à quatre par table banc.

Comments


Laisser un commentaire


Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *