Palais des Gouverneurs: ce monument emblématique qui suscite encore curiosité

De vestiges en vestiges, les découvertes continuent jusqu’au palais des Gouverneurs. Nous poursuivons notre aventure vers un lieu ayant longtemps…

Parredaction Catégorie Société le 6 novembre 2020 Étiquettes : , , , , ,

De vestiges en vestiges, les découvertes continuent jusqu’au palais des Gouverneurs. Nous poursuivons notre aventure vers un lieu ayant longtemps marqué la vie politique du Togo. Plus besoin de parcourir des kilomètres pour s’y rendre. Notre destination est seulement à quelques mètres du Wharf de Lomé. Elle se situe précisément sur l’alignement de l’hôtel Ibis devenu Hôtel Lébénè.

Vous vous questionnez certainement sur le lieu dont il s’agit. Nous n’allons pas vous faire réfléchir encore plus longtemps. Nous mettons le cap sur l’emblématique Palais des Gouverneurs. Une bâtisse à travers laquelle, la colonie allemande du Togo a démontré sa puissance et son prestige.

Palais des Gouverneurs, un cadre chargé d’histoires

Le Palais des Gouverneurs de Lomé est le plus grand et imposant palais de toutes les colonies allemandes. Sa construction a duré sept années notamment de 1898 à 1905. Les travaux se sont déroulés sous la direction technique de l’ingénieur allemand Furtkamp.

La décision de bâtir cette œuvre architecturale gigantesque vient du Gouverneur August Kohler, l’homme qui érigea la ville de Lomé en capitale togolaise. L’idée était de construire un palais assez représentatif et reconnaissable à une distance de mille kilomètres afin d’impressionner les bateaux.

De 1905 à 1914, ce lieu majestueux a servi de résidence aux gouverneurs allemands de la colonie togolaise. L’édifice a ensuite été occupée par les britanniques jusqu’en 1920. Les colons français ont pris la relève et ont libéré les lieux en 1960, à l’issue de l’indépendance du Togo.

D’un palais de hôtes à un musée

Après le départ des colons, les fils et filles du pays ont donc pris la gestion de la nation en main. Ainsi, les premiers présidents togolais à l’instar de feu Sylvanus Olympio, père de l’indépendance ont siégé au Palais des Gouverneurs. Ce jusqu’en 1970, après la construction de la nouvelle présidence par feu Gnassingbé Eyadema, ancien chef de l’Etat.

De 1976 à 1991, le Palais des Gouverneurs a servi de résidence pour les hôtes de marques. Il est devenu le siège de la primature en 1991. Mais, le Premier ministre de l’époque, Me Joseph Koffigoh, n’y a pas passé assez de temps à cause des troubles sociopolitiques. L’immeuble resta donc inhabité pendant une vingtaine d’années.

Alors que beaucoup pensaient que ce joyau national était tombé dans les oubliettes, le président Faure Gnassingbé surprend l’opinion publique. Il lança en 2012, un appel à projets pour la rénovation du palais abandonné. C’est Madame Sonia Lawson qui répond à l’offre. En 2014, l’Etat alloue un budget de 2,4 milliards de F CFA pour les travaux de rénovation.

Chose faite. Transformé en centre d’art et de culture, l’édifice coloniale est désormais dénommé Palais de Lomé. Le site comprend un parc botanique de 11 hectares, des espaces d’exposition, une boutique-librairie et deux restaurants.

Ce cadre historique, palais des Gouverneurs, qui valorise les talents créatifs africains s’ouvrira officiellement au public en 2021. En voilà donc, une bonne raison d’y faire un tour.

Comments


Laisser un commentaire


Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *