dimanche, décembre 4, 2022


Cas d’oreillons dans le nord-Togo : Le ministère en charge de la Santé prévient la population

Des cas d’oreillons ont été détectés au nord du Togo. C’est une maladie virale qui se caractérise par une inflammation…

Parredaction Catégorie Santé Société le 27 octobre 2022 Étiquettes : , , , ,


Des cas d’oreillons ont été détectés au nord du Togo. C’est une maladie virale qui se caractérise par une inflammation des glandes salivaires situées à l’avant des oreilles. L’alerte est donnée par le ministère de la Santé, de l’Hygiène publique et de l’Accès Universel aux soins ce mardi 25 octobre.

Selon la note officielle, des cas groupés d’oreillons ont été observés « chez des enfants d’âge scolaires ». Ce mardi, le ministre togolais de la Santé, Prof Moustapha Mijiyawa, a annoncé dans un communiqué, la détection des cas de cette maladie infantile dans la région des savanes. Elle est très active notamment dans le district de l’OTI.

Les oreillons, une maladie épidémique

Ils sont plus d’une centaine d’enfants identifiés atteints de la maladie, mais sans gravité. Ils sont actuellement dans les mains de professionnels de santé. Aucun décès n’est enregistré à ce jour, précise le communiqué. Néanmoins, face à la situation menaçante, le ministre de la Santé, appelle la population à la vigilance et informe que « la maladie, habituellement bénigne, peut entraîner de nombreuses complications en cas d’immunité faible ».

Les oreillons sont une maladie contagieuse et se transmettent facilement d’une personne à l’autre. La contamination se fait par l’intermédiaire de gouttelettes de salive provenant des voies aériennes supérieures et contenant le virus. D’après les études, l’infection passe inaperçue en raison d’absence de symptôme dans les 30% des cas.

La maladie se manifeste par un gonflement apparaissant en avant d’une ou des deux oreilles, avec des difficultés à mâcher et à avaler, une fièvre modérée et des maux de tête.

Lire Aussi : Togo / Programme Wényonu : où en est-on ? Les bénéficiaires témoignent

Prendre des précautions pour lutter contre la maladie

Pour se prévenir, le Ministre de la Santé, de l’Hygiène Publique et de l’Accès Universel aux Soins invite la population à l’observation régulière des mesures hygiéniques, notamment se laver régulièrement et soigneusement les mains à l’eau et au savon, ou avec des solutions hydroalcooliques.

Il est aussi important de se couvrir la bouche et le nez avec un mouchoir ou avec le creux du coude avant de tousser ou d’éternuer, puis jeter immédiatement le mouchoir dans une poubelle, tout en évitant de cracher sur le sol.

Enfin, le ministère en charge de la Santé informe que “des dispositions ont été prises pour assurer la détection précoce des cas de maladie à potentiel épidémique, particulièrement les oreillons, la prise en charge des cas dans les formations sanitaires et les sensibilisations dans les communautés.

Nabuch Aboubakar

Comments


Laisser un commentaire


Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.