vendredi, septembre 24, 2021


Togo / Opérationnalité des écoles doctorales : l’Université de Lomé signe les textes d’application

Après les grades Licence et Master en 2017-2018, l’Université de Lomé formalise la restructuration du grade Doctorat afin de hisser…

Parredaction Catégorie Dossiers le 17 août 2020 Étiquettes : , , ,


Après les grades Licence et Master en 2017-2018, l’Université de Lomé formalise la restructuration du grade Doctorat afin de hisser les offres de formation aux standards internationaux. Cette étape cruciale a été franchie grâce à la mise sur pied du Comité ad hoc de mise en œuvre des Écoles Doctorales (ED) à l’Université de Lomé par l’arrêté n°132/UL/P/SG/2018 du 04 décembre 2018, du Président de l’UL.

En effet, le Comité ad hoc de mise en œuvre des Écoles Doctorales (ED) a pour mission de coordonner la mise en place des ED à l’Université de Lomé. Après 20 mois de laborieux travaux, le comité a présenté et rendu, le jeudi 13 août 2020, les conclusions de son Rapport d’activités au Président, le Professeur Dodzi Komla Kokoroko, au cours d’une cérémonie organisée à la présidence de l’institution.

Le rapport présenté par le Professeur Edinam Kola, Rapporteur du Comité, est accompagné de sept (7) textes destinés à la mise en place, à l’organisation et au fonctionnement des ED.

Présentation des trois Ecoles Doctorales créées

Les Écoles Doctorales sont des organes internes aux établissements publics d’enseignement supérieur et de recherche habilités à délivrer le diplôme de doctorat. Elles assurent une formation de qualité aux doctorants en les formant à la recherche par la recherche.

De plus, elles leur font acquérir une expérience professionnelle de recherche qui s’effectue au sein d’une structure de recherche universitaire (SRU) rattachée à une École Doctorale (ED). Les doctorants sont encadrés sous le contrôle et la responsabilité d’un directeur de thèse, du directeur de la SRU et du directeur de l’école doctorale. À la suite des travaux du Comité ad hoc, l’UL procède à la création de trois (03) Écoles doctorales.

L’École doctorale LETTRES ET HUMANITES : ED730_LH regroupera les sciences de l’homme, de la société, des lettres, langues et arts ; l’ED DROIT ECONOMIE ET GESTION : ED731_DEG regroupera les domaines des Sciences Juridiques, Politiques, de l’Administration et les sciences Économiques et de gestion ; l’ED SCIENCES, TECHNOLOGIES, INGENIERIE ET SANTE : ED732_STIS rassemblera les domaines des sciences naturelles et agronomiques, mathématiques, physiques, chimie, sciences de l’Ingénieur et Informatiques et des sciences de la santé.

Les nouveaux textes des ED validés

Afin de permettre la création et le bon fonctionnement des Ecoles Doctorales, le comité a convenu d’examiner et de valider un certain nombre de textes jugés essentiels pour le lancement du processus de création.

Il s’agit des textes ci-après : l’arrêté portant organisation des études doctorales à l’UL, l’arrêté portant création et administration des Ecoles Doctorales à l’UL, l’arrêté portant conditions d’accès et de sélection des candidats aux études doctorales à l’UL, l’arrêté fixant les conditions et les modalités d’organisation d’une soutenance de thèse de doctorat à l’UL, la Charte du doctorat de l’UL, la Convention de formation doctorale, et le Règlement intérieur des Ecoles Doctorales de l’UL.

En remettant le rapport, le Président du Comité ad hoc de mise en œuvre des Ecoles Doctorales à l’UL, le Professeur Kouami Kokou, a remercié, au nom de ses collègues, le Président de l’UL pour sa confiance renouvelée en les désignant comme membres du Comité.

Il a rappelé le contexte de la création du comité et les missions à lui assignées par les autorités universitaires avant de réaffirmer la disponibilité de ses collaborateurs à poursuivre et parfaire les travaux commencés depuis un certain temps.

Le Président de l’UL a, pour sa part, félicité le comité pour le travail abattu, vu la qualité des personnes qui la composent. « Les textes proposés par votre comité sont de vrais repères pour les Ecoles Doctorales de l’UL, ce sont de vrais ressorts pour leur évolution », a indiqué le Président. Ces travaux du Comité augurent d’une nouvelle ère dans la formation doctorale à l’UL après les grades L et M, a-t-il conclu.

Comments


Laisser un commentaire


Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *