dimanche, décembre 4, 2022


Transit : Opérationnalisation du SIGMAT entre le Togo et le Bénin

Le mardi 20 septembre 2022, le Système Interconnecté de Gestion des Marchandises en Transit (SIGMAT) a été officiellement lancé. En…

Parredaction Catégorie Economie le 22 septembre 2022 Étiquettes : , , ,


Le mardi 20 septembre 2022, le Système Interconnecté de Gestion des Marchandises en Transit (SIGMAT) a été officiellement lancé. En effet, le SIGMAT est un outil de facilitation des formalités et de suivi des marchandises en transit dans l’espace sous régionale.

Projet porté par la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), le SIGMAT est désormais opérationnel entre les douanes togolaises et béninoises. Le lancement a été effectué sur le site des postes de contrôle juxtaposés (PCJ) de Hillacondji/Sanvee Condji (frontière Bénin-Togo).

Sécuriser et faciliter le transit dans la sous-région avec SIGMAT

Le SIGMAT est un projet qui entend établir un réseau d’échanges entre les Etats membres de la Sous- Région ouest africaine. Egalement, faire le suivi électronique des marchandises. Pour des mesures sécuritaires, les marchandises seront suivies depuis le bureau de douane de départ jusqu’à celui de destination. Celles-ci passeront par les différents postes frontaliers, sur la base de messages et d’informations échangés entre les différents systèmes de dédouanement des pays.

Ainsi, cette nouvelle réforme contribuera à la réduction des temps de passage au niveau des postes de contrôle, de favoriser une bonne intégration des économies dans la sous-région. « (…) Pour les Etats, sur le plan économique et fiscal, l’échange d’informations à travers le SIGMAT va favoriser la maîtrise des recettes, la sécurisation des échanges ainsi que la lutte contre la fraude (…) Pour les organisations internationales et communautaires, c’est un système qui assure la maîtrise des statistiques et renforce l’efficacité des mesures prises dans l’espace CEDEAO », a indiqué Lokounou Felix, Point focal SIGMAT Bénin.

Toujours dans la même optique, l’interconnexion douanière des deux pays matérialisée par le SIGMAT devrait permettre de fluidifier davantage les échanges entre les deux pays et sécuriser la chaîne logistique internationale ainsi que les recettes, en minimisant les risques de fraudes. Selon les dires du Commissaire togolais des Douanes Atta-Kakra Essien.

Lire Aussi : PUIT, la nouvelle pépite de l’Université de Lomé

Tout est possible au Togo en transit grâce aux DA…

Lancé en début de semaine, l’outil Décisions Anticipées (DA) permet aux opérateurs économiques de gagner en temps et en délai.

Les DA permettent de façon anticipée au marchand, de faire une requête à l’administration douanière sur le classement tarifaire de sa marchandise. Ou sur la détermination de l’origine que l’administration douanière fera de sa marchandise.

« Un opérateur économique a besoin d’une information pour son projet futur. Avant de faire son investissement, il veut être sûr du traitement que l’administration douanière réserve à sa marchandise. Donc de façon anticipée, il fait une requête à l’administration douanière sur par exemple le classement tarifaire de sa marchandise ou la détermination de l’origine que l’administration douanière fera de sa marchandise », a expliqué Komla Ekpe, chef de la division des études et de l’administration douanière à l’Office Togolais des Recettes (OTR).

Perside Katanga

Comments


Laisser un commentaire


Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.