vendredi, septembre 24, 2021


Togo : rencontre du Premier ministre Selom Klassou avec l’ONAT, les architectes rassurés

La délégation du conseil supérieur de l’ordre national des architectes du Togo (ONAT) a échangé avec Le Premier ministre Selom…

Parredaction Catégorie Politique le 27 juillet 2020 Étiquettes :


La délégation du conseil supérieur de l’ordre national des architectes du Togo (ONAT) a échangé avec Le Premier ministre Selom Klassou , le jeudi 23 juillet 2020. Les discussions ont porté sur la mise en œuvre des doléances de l’ordre et les éventuelles orientations du Chef du gouvernement pour la bonne gestion de leur profession.

L’assise a connu la participation de Mme Akoko Ayeva, ministre de la ville, de l’urbanisme, de l’habitat et de la salubrité publique et la Conseillère du Président de la République, chargée du climat des affaires, Mme Ablamba Johnson.

Le Chef du gouvernement rassure la délégation de ONAT sur la prise en compte de leurs doléances

Dans sa prise de parole lors de la séance, M. Raymond Farah, président du Conseil supérieur de l’Ordre National des Architectes du Togo, a remercié le gouvernement pour son accompagnement pendant les trente ans d’existence de l’ONAT.

Il a poursuivi en indiquant qu’après deux ans, suite aux recommandations et orientations du Premier ministre, l’Ordre est désormais toujours consulté et même impliqué voire associé par l’administration publique et les départements ministériels.

Aussi, il a remercié le gouvernement qui a rendu effective, depuis le mois de juin 2020, l’affiliation des architectes et de leurs collaborateurs à l’INAM.

Au regard de tout, certaines doléances sont restées pour le moment insatisfaites. Dans ce sens, le Chef du Gouvernement, Selom Klassou a rassuré M. Raymond Farah et ses accompagnateurs que le processus est en cours et que bientôt les papiers nécessaires du terrain de l’ONAT leur seront transmis.

Aussi, il a indiqué qu’en dehors de l’ONAT, il y’a d’autres ordres professionnels, participant au développement du pays, à qui l’Etat envisage donner de terrain pour la construction de leur siège. « De tout ce que vous avez rappelé ce matin, nous allons prendre toutes vos préoccupations, les examiner et voir de manière sectorielle quelle attente relève de la compétence de tel département ministériel, pour que nous puissions donner suite à vos doléances qui n’ont pas encore trouvé de solutions ».

Il a exhorté l’ordre à opter pour la décentralisation de ses services, afin d’être plus proche de la population. Ce qui permettra aux architectes de les sensibiliser sur le bien-fondé du permis de construire.

En outre, le Premier Ministre a rassuré l’ONAT de la transposition des directives de l’UEMOA dans le monde juridique, afin que les architectes togolais puissent tirer les avantages liés, notamment l’installation dans un pays tiers.

Les doléances de ONAT et les recommandations du Premier ministre avant cette rencontre

Il faut rappeler qu’avant cette rencontre, ONAT, conduit par son président M. Raymond Farah, a tenu une séance de réflexion avec le Chef du gouvernement le 18 juillet 2018. Ces doléances consistent à l’amélioration de la profession d’architecte au Togo.

Il s’agit notamment de la requête de l’octroi d’un terrain pour la construction de leur siège, d’une subvention annuelle au budget de fonctionnement de l’ordre et de la sollicitation de la couverture des architectes et de leurs collaborateurs par l’assurance maladie (INAM).

Par ailleurs, les sujets abordés ont porté sur l’inclusion systématique de l’ONAT et des architectes membres à titre consultatif pour les réflexions et travaux se rapportant à l’acte de bâtir et la fourniture de deux véhicules de liaisons interurbaines et rurales.

Suite aux requêtes de ces doléances, le Premier ministre leur avait fait la proposition d’une communication et des sensibilisations sur toute l’étendue du territoire national. Ceci, en vue de montrer l’importance du recours aux services architecturaux et aussi sur toutes politiques de réformes menées par le gouvernement en matière de construction, d’habitat, du foncier et de l’ensemble du cadre de vie.

Selom Klassou a également recommandé la mise en place d’un système d’admission d’architectes en stages au service de l’administration publique et la disponibilité permanente de l’ordre en tant qu’institution au titre d’organe consultatif et des architectes en tant que professionnels au titre de spécialistes ou d’experts auprès des pouvoirs publics, des collectivités locales, des institutions parapubliques, des partenaires de l’Etat et des populations.

lire aussi: Diplomatie: en fin de mission, l’Ambassadeur de France au Togo a fait ses adieux à Selom Klassou

 

 

Comments


Laisser un commentaire


Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *