dimanche, octobre 17, 2021


Protection civile : les pays africains à la quête de nouvelles stratégies pour contrer les catastrophes

Les travaux de la 5ème réunion des pays africains membres de l’Organisation Internationale de la Protection Civile (OIPC), ont démarré…



Les travaux de la 5ème réunion des pays africains membres de l’Organisation Internationale de la Protection Civile (OIPC), ont démarré ce mardi, 28 septembre 2021. La rencontre a réuni à Lomé, capitale togolaise, les directeurs généraux et directeurs de la protection civile.

« Stratégies, l’OIPC et projets d’établissement des plateformes sous régionale en Afrique : cas de l’Afrique de l’Ouest ». C’est autour de cette thématique que se sont déroulés les échanges. La réunion a connu la participation du ministre togolais de la Sécurité et de la Protection Civile, Damehane Yark.

Protection civile, de la nécessité de trouver des réponses aux défis de l’Afrique

Protection civile : les pays africains à la quête de nouvelles stratégies pour contrer les catastrophesFace aux énormes défis que doit relever les pays africains, en matière de protection civile, il est important que de justes réponses soient trouvées. C’est ce que souhaite le ministre Yark Damehane, qui estime qu’aucun pays n’est épargné par les menaces de différentes catastrophes.

Lire sur: L’ANPC reçoit le soutien du PNUD pour la gestion de catastrophes

Pour lui, ces conditions impactent négativement les progrès sociaux économiques et plongent les populations dans des situations de détresse et de souffrance. « La menace que font peser les catastrophes sur toutes leurs formes est désormais de plus en plus croissante sur le continent », a-t-il fait constater, tout en invitant les Etats à une coopération internationale plus forte.

« Notre action doit être commune et efficace pour lutter contre les risques et catastrophes de plus en plus menaçants et destructeurs », indique le directeur général de l’Agence Nationale de la Protection Civile, colonel Yoma Baka.

Protection civile en Afrique, réfléchir à des stratégies de développement

Les travaux de la 5ème réunion des pays membres de l’OIPC visent principalement à mener des réflexions afin de trouver des stratégies de développement. L’objectif, est de parvenir à gérer avec diligence les risques de catastrophes, particulièrement dans un contexte où le monde est sujet au désastre.

D’après la secrétaire générale de l’OIPC, l’esprit de la réunion, est de mettre en place des plateformes comportant trois entités. Il s’agira notamment d’une entité concernant la logistique, un centre de formation, et un centre de monitoring des risques de catastrophes.

Pour le moment, informe-t-elle, seul le Togo abrite un entrepôt sur le continent africain. « Comment pouvoir mobiliser le matériel qui est là, en cas de catastrophes sans faire face aux problèmes des douanes au niveau des frontières, parce que quand la catastrophe survient, on ne doit perdre de temps à réfléchir », s’est questionnée Mme Njoupouo Yap Mariatou.

L’idée, explique-t-elle, est de réfléchir sur comment rendre opérationnelle cette entité, notamment la mobilisation facile du matériel en cas de catastrophe.

Lire sur: Inondations au Togo : le gouvernement prend des mesures urgentes pour protéger les populations

Comments


Laisser un commentaire


Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *