mercredi, décembre 7, 2022


Le Togo bientôt doté d’un Observatoire de la qualité des services financiers

Un Observatoire de la qualité des services financiers du Togo sera bientôt mis en place. C’est un projet de décret…

Parredaction Catégorie Finance le 16 septembre 2022 Étiquettes : ,


Un Observatoire de la qualité des services financiers du Togo sera bientôt mis en place. C’est un projet de décret adopté à l’issue du conseil des ministres tenu du 12 au 13 septembre 2022 à Kpalimé.

En effet, relativement à la feuille de route gouvernementale 2020-2025, l’Etat togolais met tout en œuvre pour l’accès du secteur informel à l’inclusion financière.

Au profit du secteur informel

Le présent décret portant création, attributions, organisation et fonctionnement de l’Observatoire de la qualité des services financiers vise à renforcer le cadre d’exercice des activités des Systèmes Financiers Décentralisés (SFD) au Togo. Ceci, au profit des populations les plus exclues du système financier classique et protéger les populations vulnérables.

Pour le gouvernement, il s’agira de s’assurer que les citoyens ou potentiels clients obtiennent des services de qualité à un coût soutenable, tant de la part des acteurs du secteur bancaire que de ceux du secteur des assurances.

Par ailleurs, cette mesure vient concrétiser la stratégie gouvernementale d’assainissement du secteur des microfinances, qui vise à combattre la prolifération des structures illégales et à renforcer le cadre d’exercice des activités des microfinances. « Il s’agit d’un dispositif visant à accompagner et encourager les progrès constatés dans notre pays quant à l’inclusion financière des populations », indique l’officiel.

A lire aussi :  Togo : 55 milliards FCFA pour dépenses publiques au 1er trimestre 2022

Inclusion financière au Togo, une prouesse dans l’espace UEMOA

Au cours des travaux, la situation au 1er trimestre 2022 au Togo a été présentée par le ministre de l’inclusion financière et de l’organisation du secteur informel. D’après le rapport, l’encours des crédits dans le secteur de la microfinance s’est accru de 38,3 % pour se situer à 327,6 milliards de Fcfa contre 247,6 milliards l’année dernière.

A cet effet, le Togo affiche la troisième meilleure progression de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA) en matière de progression des dépôts collectés. “Cette progression vient conforter les actions du gouvernement afin d’accélérer l’accès de toutes les populations aux services financiers, conformément à l’axe 1 de la feuille de route gouvernementale”, a indiqué le communiqué officiel.

Cependant, souligne l’officiel: “ Le taux brut de dégradation du portefeuille s’est accru d’où la nécessité de mettre en œuvre des réformes fortes pour l’assainissement du secteur afin de consolider la dynamique observée”.

Enfin, pour l’Etat togolais, l’inclusion financière est un pas sûr vers le développement durable et soutenu du pays.

 

Perside Katanga

Comments


Laisser un commentaire


Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.