Nigeria : suppression des subventions du carburant, les Nigérians mécontents

Le gouvernement nigérian a décidé, y a quelques jours, de supprimer la subvention du carburant. Ceci, en raison de l’impact…

Parredaction Catégorie Dossiers le 11 septembre 2020 Étiquettes : , , , ,

Le gouvernement nigérian a décidé, y a quelques jours, de supprimer la subvention du carburant. Ceci, en raison de l’impact négatif de la crise sanitaire de la Covid-19. Cette dernière a profondément asphyxié l’économie déjà vacillante du pays. Elle a, ainsi, précipité à la chute du cours du pétrole.

Face à cette situation, le président nigérian Muhammadu Buhari se devait de réagir. Sa décision a été annoncée ce lundi 7 septembre 2020 à travers un communiqué. Il affirme que l’Etat n’a plus les moyens de sa politique d’aide. Car le pays ne peut plus entretenir des subventions pétrolières alors que les revenus afférents sont en sensible baisse.

« Le Nigéria n’a plus les provisions nécessaires pour continuer à subventionner le carburant (…) s’il veut continuer à financer la santé, l’éducation et les autres services sociaux », a déclaré le président nigérian. Cette décision inquiète les nigérians. Car les prix des produits pétroliers grimpent.

Une suppression nécessaire

Le Nigéria est le premier producteur de pétrole du continent. Malgré ce fait, il est l’unique membre de l’organisation des pays exportateurs de pétrole ayant besoin d’importer du carburant raffiné. Le plus souvent, il est victime de pénuries. Un état des choses qui laisse à désirer. Alors, le Nigéria en tant que pays producteur de pétrole ne devrait pas importer et subventionner du pétrole raffiné. Car la subvention coûte au pays chaque année près de 4 milliards de dollars. Soit plus de 27 milliards de dollars entre 2006 et 2019.

Par conséquent, la suppression de ces aides devrait permettre au pays d’économiser au moins 2 milliards de dollars par an. Pour les économistes nigérians, cette suppression est une étape indispensable pour le développement des secteurs comme la santé, l’éducation et autres. A en croire les distributeurs du carburant, ces ajustements seront bénéfiques à long terme pour l’emploi et les investissements étrangers.

Un mécontentement des populations

La suppression des subventions aux carburants a entraîné bien évidemment le doublement du prix du carburant à la pompe. Cette hausse des prix n’a pas laissé les populations indifférentes. Elles ont brulé de colère et de mécontentement à l’égard de l’action du gouvernement. Car la perte de la subvention nuit particulièrement aux pauvres.

Alors pour beaucoup, l’Etat aurait dû se servir de l’argent utilisé pour les subventions pour construire de nouvelles raffineries. Ainsi, il pourrait mettre un terme à la nécessité d’importer du pétrole raffiné. Et surtout faire tourner à plein régime, les 4 raffineries vétustes du pays.

Pour rappel, les subventions des produits pétroliers étaient en vigueur depuis 1973. Elles sont considérées par une majorité de nigérians comme l’un des rares avantages dont ils jouissaient en tant que citoyens d’un pays producteur de pétrole.

Comments


Laisser un commentaire


Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *