Togo: Monique Ekoko, le nouveau commissaire du HCR prend fonction

Monique Ekoko, la Camerounaise prend les rênes de la branche togolaise du Haut-Commissariat des Nations Unies pour les Réfugiés (HCR)….

Parredaction Catégorie Dossiers le 5 mars 2021 Étiquettes : , ,


Monique Ekoko, la Camerounaise prend les rênes de la branche togolaise du Haut-Commissariat des Nations Unies pour les Réfugiés (HCR). La nouvelle représentante de l’institution onusienne était ce jeudi, 04 mars 2020 chez le patron de la diplomatie togolaise.

Elle entame ainsi donc sa mission avec enthousiasme au Togo. Monique Ekoko possède de très bonnes expériences à mettre au profit du Togo.

Prise de fonction de Monique Ekoko

En effet, Monique Ekoko a présenté ses lettres de créances au ministre des Affaires Étrangères, de l’Intégration Régionale et des Togolais de l’Extérieur, Robert Dussey. Avant le Togo, Monique Ekoko le commissaire du HCR a exécuté des missions dans plusieurs pays africains dont le Malawi, le Cap Vert Gambie, le Bénin ou encore la Guinée-Bissau.

Considéré comme le messie des réfugiés, le HCR a été créée en 1950 par l’Organisation des Nations Unies (ONU). La création de cette agence intervient au lendemain de la Seconde Guerre mondiale. Le but était d’œuvrer afin d’apporter une assistance aux millions d’Européens ayant fui ou perdu leur foyer.

Un engagement continu du HCR

L’agence onusienne avait trois ans pour exécuter sa mission et disparaître après. Mais l’institution est toujours présente et continue d’œuvrer aux côtés des milliers de réfugiés travers le monde. Au Togo, par exemple, les statistiques révèlent qu’il y a 12 000 réfugiés, toute nationalité confondus.

Le HCR totalise aujourd’hui plus de 70 années avec 17 324 employés répartis dans 135 pays.

Lire aussi / Lutte contre l’apatridie : le HCR-Togo lance un concours de rédaction de poème

Comments


Laisser un commentaire


Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *