Togo la ministre Mivedor à la rencontre des opérateurs économiques satisfaits

La ministre Mivedor rencontre les opérateurs économiques. En effet, la ministre en charge de la Promotion de l’Investissement, Rose Kayi…


[bsa_pro_ad_space id=4]

La ministre Mivedor rencontre les opérateurs économiques. En effet, la ministre en charge de la Promotion de l’Investissement, Rose Kayi Mivedor, a fait sa première sortie sur le terrain. Ce depuis sa prise de fonction le 09 novembre 2020 à ce ministère nouvellement créé. En effet, elle était le lundi, 11 janvier 2021, dans les locaux de deux entreprises étrangères privées (Majorel et Adkontact) installées sur le territoire togolais.

Il s’agit notamment de « Majorel » et du groupe « Adkontact ». Tous deux, des opérateurs économiques évoluant dans le domaine de la gestion de la relation client avec pour spécialité le e-commerce.

Un « retour très positif »selon la ministre Mivedor

Cette descente sur le terrain a permis à la ministre Mivedor de mieux découvrir ces sociétés qui contribuent au développement du pays à travers leurs investissements. Elle s’est, pour l’occasion, imprégnée du fonctionnement dans ces structures créatrices d’emploi au Togo.

« Le retour est très positif », a jugé la ministre à la fin des visites. Au micro de Radio Lomé, Kayi Mivedor a dit avoir rencontré des opérateurs économiques relativement satisfaits de leurs installations au Togo. Également, elle a rencontré des jeunes travailleurs dynamiques dans ces deux entreprises.

« Çà fait globalement 400 jeunes qui ont un emploi décent et c’est des investissements qui vont aller croissant », a-t-elle déclaré. « J’ai également eu la chance de me rendre compte que nous avons une population bien formée », s’est réjouie la ministre. Et d’ajouter « nous allons mettre l’accent là-dessus pour que les opérateurs puissent trouver un bassin d’emploi qui soit disponible et qui soit en adéquation avec leurs besoins ».

Vers plus de création d’emploi selon la ministre Mivedor

La société Majorel a officiellement ouvert ses portes au Togo 2019. C’est le président de la République, Faure Gnassingbé, qui a personnellement présidé la cérémonie d’ouverture à Lomé. Majorel est présente aussi au Maroc, au Sénégal et en Côte d’Ivoire.

Son installation au Togo entre dans le cadre du renforcement de son empreinte africaine. Et partout où l’opérateur économique passe, il met au cœur de ses priorités de la création d’emploi. D’après les premiers responsables, Majorel ambitionne de créer au minimum cinq cent (500) emplois.

« Généralement quand on va sur une destination, c’est au minimum 500 emplois. On y est presque. On compte bien s’étendre et diversifier aussi notre portefeuille de client », a indiqué la directrice de Majorel.

Comments


Laisser un commentaire


Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *