Togo/Covid19 : le gouvernement attire l’attention des chefs traditionnels sur les dérapages

Face à la recrudescence des cas de pandémie de la Covid-19 au Togo, les efforts se multiplient pour renforcer la…

Parredaction Catégorie Santé Société le 7 septembre 2020 Étiquettes : , , , ,


Face à la recrudescence des cas de pandémie de la Covid-19 au Togo, les efforts se multiplient pour renforcer la lutte. C’est dans ce cadre que le Ministre Boukpessi,  a rencontré samedi les chefs traditionnels des 39 préfectures du Togo. Il s’agit d’instruire ces derniers sur leurs responsabilités dans le cadre de la lutte contre le coronavirus.

La rencontre est placée sous le thème : « la lutte contre la pandémie du coronavirus et fêtes traditionnelles : rôles des chefs traditionnels ». La séance, tenue à Lomé, a connu la participation du Ministre chargé de la Culture, Kossivi Egbetonyo. Le Coordonnateur de la Coordination nationale de la gestion de la riposte contre la Covid-19 était également présent.

Les chefs traditionnels invités à signaler et à dénoncer les cas suspects

Dès l’ouverture, le Ministre Boukpessi a rappelé que le chef traditionnel par nature est un repère pour sa société.

Selon le Ministre Boukpessi, les chefs traditionnels ont le devoir de renseigner les services de santé. A ce titre, ils doivent signaler les cas suspects dans leurs localités et contribuer au respect du couvre-feu et du bouclage des villes.

Aussi, ils doivent régulièrement consulter les responsables de la santé pour être au courant de l’évolution de la maladie.

Le Ministre Boukpessi a demandé, également, de dénoncer les individus qui minimisent les mesures prises par le gouvernement. « Il y a des gens que j’appellerai plaisantins qui se permettent de détruire les mesures que le gouvernement prend ». « Il faut les dénoncer et ils seront poursuivis par la justice », a-t-il indiqué. « Celui qui bafoue ces textes est poursuivable et sera poursuivi », a-t-il martelé.

Le ministre Boukpessi situe sur leurs responsabilités

A en croire le Ministre Boukpessi, le chef traditionnel doit plus s’impliquer dans la lutte contre la pandémie. Il s’agit de veiller au respect scrupuleux des mesures barrières contre le coronavirus. Il doit inciter au respect des mesures et convoquer les contrevenants.

En même temps, le ministre Boukpessi prend, pour responsables, les chefs traditionnels de tout dérapage. Dérapage qui interviendrait au cours de la célébration des fêtes traditionnelles.

« Vous avez une très lourde responsabilité. Il y a deux arrêtés sur la célébration publique des fêtes traditionnelles », a-t-il fait savoir. Il a poursuivi en disant « Alors si vous, chefs traditionnels, vous ne les respectez pas (…) Donc vous êtes poursuivables ». « Puisque vous devez respecter aussi l’Etat et ses textes », a prévenu le Ministre en charge de l’administration territoriale.

Le Ministre de la culture, Kossivi Egbetonyo a, quant à lui, signalé qu’il n’est plus bienséant de célébrer les fêtes traditionnelles. Il a, de ce fait, invité les chefs traditionnels à privilégier, pour cette période, l’aspect cultuel que culturel (festif).

La situation de la Covid-19 au Togo, à ce jour, fait état de 347 cas actifs, 1457 cas confirmés, 1079 cas guéris et 32 décès. Un état des lieux rappelé par le médecin-colonel Djibril.

Comments


Laisser un commentaire


Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *