Menaces terroristes au Sahel : la France appuie le Togo dans la lutte

La zone sahélienne connaît une insécurité grandissante marquée par la présence des groupes armés terroristes. Contre la menace, le Togo…


La zone sahélienne connaît une insécurité grandissante marquée par la présence des groupes armés terroristes. Contre la menace, le Togo s’est investi en mettant en place d’ambitieuses initiatives à travers son territoire notamment au nord du pays. L’opération Koundjoaré mis en place en septembre 2018 en est une parfaite illustration.

Ce mardi 15 décembre 2020, la France a brillamment salué l’initiative et décidé, pour l’occasion, de manifester son soutien au Togo. Le pays d’Emmanuel Macron a offert du matériel roulant aux Forces Armées Togolaises (FAT).

Renforcer les capacités opérationnelles des FAT contre les terroristes

Au total, cinquante-sept (57) motos ont été mises à la disposition de l’armée togolaise. Le don a été réceptionné par le Chef d’État-major Général des FAT, le Général de Brigade Dadja Maganawé. C’était en présence de l’ambassadrice de France, Jocelyne Caballero, et une délégation de la coopération militaire française.

Ce geste est destiné à renforcer les capacités des FAT. D’après Jocelyne Caballero, c’est la manifestation du soutien de la France aux actions entreprises par le Togo dans la lutte contre les groupes armés terroristes.
« Concrètement, la remise de ces 57 motos vise à doter les FAT, des capacités de patrouille et d’interception rapides qui permettra d’occuper l’espace plus efficacement », a-t-elle indiqué. Car poursuit-elle, améliorer la mobilité des unités engagées dans l’opération Koundjoaré, c’est offrir la possibilité d’une avancée majeure au plan technique.

Fruit d’une excellente coopération

Selon Dadja Maganawé, le matériel roulant réceptionné est une preuve de la coopération militaire entre Lomé et Paris. En effet, l’action militaire dans le Sahel a une approche intégrée dite de 3D (Défense, Diplomatie et Développement).

L’opération Koundjoaré, a indiqué le CEMG, constitue un maillon indispensable du dispositif sécuritaire. Parce qu’il constitue un pare-feu contre l’une des principales menaces à la sécurité de notre pays. « Toute initiative visant à améliorer ces capacités est accueillie avec une profonde gratitude », a-t-il souligné.

Par ailleurs, le Général Dadja Maganawé a rassuré les donateurs que les forces armées togolaises feront un bon usage de ce matériel roulant. Ce dernier « contribuera d’une manière substantielle à l’amélioration des activités opérationnelles de nos forces engagées à Koundjoaré ».

Comments


Laisser un commentaire


Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *