Médicaments remboursables : succès et difficultés rencontrées, abordés par l’INAM, le SYNPHOT et les prescripteurs

L’Institut National d’Assurance Maladie (INAM) et le Syndicat National des Praticiens Hospitaliers du Togo (SYNPHOT) ont échangé, jeudi 16 décembre…



L’Institut National d’Assurance Maladie (INAM) et le Syndicat National des Praticiens Hospitaliers du Togo (SYNPHOT) ont échangé, jeudi 16 décembre 2021, sur la liste des médicaments remboursables avec les prescripteurs de la région Maritime.

Le but de la rencontre entre acteurs concernés est de partager les expériences autour de l’utilisation de la liste des médicaments remboursables par l’assurance maladie publique. Ces échanges s’inscrivent dans le cadre de la tournée nationale d’information, d’échanges et de sensibilisation entamée par l’INAM et le SYNPHOT depuis le lundi 06 décembre 2021 à Dapaong.

Causerie sur les médicaments remboursables

Médicaments remboursables : succès et difficultés rencontrées, abordés par l’INAM, le SYNPHOT et les prescripteursL’ambition pour l’Institut National d’Assurance Maladie (INAM) et les autres participants, surtout les prescripteurs de la région, est de relever les difficultés que rencontrent ces derniers en vue d’y apporter des améliorations. La finalité est de garantir une meilleure prise en charge aux assurés au Togo.

Selon Dr Tèko Amoussou-Akouété, Médecin Conseil principal à INAM, « il y avait des plaintes, des usagers, des prescripteurs. Donc la liste étant un outil, on s’est dit qu’il faut les approcher en causerie, échanger pour voir d’où ça pouvait venir. »

Est-ce que c’est une faible maîtrise de l’utilisation de l’outil ou est-ce vraiment des problèmes dans la liste à corriger ? C’est à ces questions que les parties ont essayé de répondre afin de pouvoir « améliorer l’utilisation de la mise en œuvre de cette liste ».

Lire aussi : Togo : « …couverture maladie universelle, il ne s’agit pas de créer un régime minimum pour les exclus, mais… », Maméssilé AGBA-ASSIH

La vigilance du SYNPHOT

Le Syndicat National des Praticiens Hospitaliers du Togo (SYNPHOT) s’inscrit dans cette vision de l’INAM en prenant part à cette rencontre devant aboutir aux soins de qualité à moindre coût aux assurés. « Nous devons faire en sorte que la santé qui a un coût ne pèse pas dans la poche des assurés », a déclaré Dr Gilbert Tsolenyanu, Secrétaire Général du SYNPHOT.

Dr Gilbert Tsolenyanu, Secrétaire Général du SYNPHOTPour cela, « il faut que les prescripteurs initialement possèdent la base des médicaments remboursables par l’assurance maladie publique pour pouvoir mieux prescrire et faire en sorte que des assurés n’aient pas à dépenser plus que ce qu’il ne devrait dépenser. Voilà l’esprit, en fait, de cette tournée qui vient à point nommé pour renforcer déjà ce que INAM a eu à faire et maintenant consolider les assises pour évoluer dans la couverture maladie universelle », a-t-il ajouté.

Pour rappel, la nouvelle liste des médicaments remboursables par l’assurance maladie publique qui est fixée par arrêté interministériel N°068/2018/MSPS/MEF/MFPTRA du 30 mars et mise en service le 1er décembre 2020. Elle vise à améliorer la qualité des soins et à privilégier la délivrance des médicaments efficaces à coût réduit.

Fafa A.

Comments


Laisser un commentaire


Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.