dimanche, décembre 4, 2022


Togo : vers un marché américain plus accessible avec le programme AGOA

Un atelier d’échanges sur les enjeux et défis de la loi African Growth and Opportunity Act (AGOA) a eu lieu…

Parredaction Catégorie Economie le 25 septembre 2022


Un atelier d’échanges sur les enjeux et défis de la loi African Growth and Opportunity Act (AGOA) a eu lieu mercredi 21 septembre 2022. L’initiative visait à informer les opérateurs économiques des opportunités et obligations liées au marché américain de plus de 300 millions de consommateurs.

En effet, l’idée d’un atelier intervient dans un contexte où depuis la promulgation du programme AGOA (Une loi américaine qui vise à encourager le commerce, l’investissement et la croissance économique), peu d’acteurs ont pu profiter du marché américain.

Plus d’opportunités

La rencontre a été organisée par la Commission de la CEDEAO et l’Agence des Etats-Unis pour le Développement International (USAID), en partenariat avec la Chambre de Commerce et d’Industrie du Togo (CCIT). Il s’agit pour la CCIT et l’USAID d’améliorer les chances des exportateurs togolais désireux d’aller sur le marché américain.

Togo : vers un marché américain plus accessible avec le programme AGOAPour les organisateurs, le challenge à relever par les exportateurs togolais et africains, tient à celui de la qualité, quantité et régularité de leurs produits. « (…) Il s’agit pour nous, à travers cet atelier, de revenir sur les bases élémentaires de l’AGOA, d’expliquer les conditions d’accès à ce marché, mais aussi de voir quels sont les défis, pour ceux qui ont déjà tenté ce marché et les solutions qu’on peut leur apporter », indique Justin Bayili, consultant ECOWAP-USAID.

Rappelons que le Togo, éligible à l’AGOA depuis 2008, a tenu des réunions pour mettre en lumière cette opportunité. Cependant pour l’heure, il n’y a pas eu de gains de cause assez conséquents.

Pionnier de Prosper Africa

Togo : vers un marché américain plus accessible avec le programme AGOAPour booster le commerce et les investissements entre les USA et l’Afrique, l’Administration Trump a conçu « Prosper Africa », un programme qui devrait remplacer, à partir de 2025, l’African Growth and Opportunity Act (AGOA).

Bénéficiaire de l’AGOA, le Togo figurera parmi les pays pionniers de ce nouveau programme. Soulignons que ce choix porté sur le Togo tient compte de la vision de développement du pays et de la contribution attendue du secteur privé à sa mise en œuvre.

De fait, le pays attend du secteur privé, près de 3 000 milliards FCFA pour financer son Plan National de Développement (PND 2018-2022). Ceci représente 65% du total des ressources à mobiliser, soit 4622 milliards FCFA.

Perside Katanga

Comments


Laisser un commentaire


Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.