Santé : à la découverte des symptômes du mal de gorge

Le mal de gorge est bien et bel réel. Cette maladie est principalement causée par des infections virales (virus) et…

Parredaction Catégorie Santé le 15 juillet 2020 Étiquettes : , ,


Le mal de gorge est bien et bel réel. Cette maladie est principalement causée par des infections virales (virus) et bactériennes. Alors quelles en sont les symptômes et comment se fait le diagnostic.

Les manifestations du mal de gorge

Généralement, le mal de gorge ou la pharyngite est caractérisé par des picotements et des douleurs intenses dans le gosier. Ainsi, la maladie se manifeste dans un premier temps par une difficulté à ouvrir la bouche, à avaler, à parler ou à respirer, des éruptions cutanées et de la fièvre (plus de 39,4 °C chez les adultes ou plus de 38,3 °C chez les nourrissons de moins de 6 mois).

Comme symptômes, il y a aussi un gonflement du cou ou de la langue, la présence du sang ou du « mucus » dans la salive, une salivation excessive (surtout chez les enfants) et parfois une voix qui devient sourde ou une toux qui persistent plus de deux semaines. Par contre, le mal de gorge, causé par le rhume ou la grippe, s’accompagne d’autres symptômes comme une toux, de la fièvre, des éternuements ou un nez bouché, des vomissements.

Comment diagnostiquer l’angine ?

En effet, les spécialistes relèvent le fait qu’il soit parfois difficile de discerner une infection bactérienne d’une infection virale avec les seuls symptômes du mal de gorge. Pour mieux déterminer l’origine ou la cause du mal, le médecin se sert, en général, de la présence ou l’absence de plusieurs symptômes. Ainsi, il pourra évaluer la probabilité qu’il s’agisse d’une infection bactérienne ou virale.

Le médecin pourra aussi procéder par un « test antigénique » rapide, fait à partir d’un prélèvement à l’intérieur de la gorge, soit par une culture de gorge classique. Celui-ci pourra contribuer à déterminer une journée ou deux maximums, le type de bactéries présentes.

Il faut noter qu’il y a plusieurs comportements ou facteurs dits de « risques » qui peuvent contribuer à l’éclosion de la maladie sur les patients. Il s’agit, entre autres, de la consommation de la cigarette (ou être exposé à la fumée secondaire), de la fréquentation abusive des lieux publics, et il y a exposition à des irritants chimiques tels que les produits issus de la combustion de l’essence ou des produits ménagers qui irritent la gorge.

Lire aussi

Nécessité de penser à la santé des cheveux

Comments


Laisser un commentaire


Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.