mercredi, décembre 7, 2022


Les maires de l’UEMOA réunis à Lomé pour apprendre à lever des fonds 

Lomé accueille ces 5 et 6 avril, un atelier de coaching de projets au profit des élus de collectivités territoriales…



Lomé accueille ces 5 et 6 avril, un atelier de coaching de projets au profit des élus de collectivités territoriales et municipalités de l’Union Economique et monétaire Ouest africaine (UEMOA). A ces travaux qui ont été organisés par Conseil des collectivités territoriales de l’Uemoa, avec le soutien du Fonds mondial de développement des Villes, de la Coopération française et du Togo, participent des délégations venues du Burkina Faso, du Bénin, de la Côte d’Ivoire, du Sénégal et de la France.

Outiller les municipalités de l’UEMOA

Les maires de l’UEMOA réunis à Lomé pour apprendre à lever des fonds Le principal objectif de cet atelier auquel sont présentes plusieurs  institutions financières, Agence française de développement (AFD), la Banque africaine de développement (BAD), et la Banque ouest africaine de développement (BOAD) notamment, est de fournir aux maires de l’UEMOA présents, les outils nécessaires pour le montage et la structuration de leurs projets afin de les rendre plus attractifs aux yeux des bailleurs de fonds et investisseurs.

Selon Kamal Adjayi, maire de la commune loméenne du Golfe 3 et Vice-président du Fonds mondial de développement des Villes (FMDV), ces travaux devraient permettre aux maires de “trouver une réponse concrète aux problèmes de nos villes”.

Les ambitions du Grand Lomé présentées

Les maires de l’UEMOA réunis à Lomé pour apprendre à lever des fonds Au cours des travaux qui ont débuté ce mardi, Tagba Ataféyinam Tchalim, Secrétaire général du District Autonome du Grand Lomé (DAGL), n’a pas manqué de présenter aux maires de l’UEMOA participants,  les ambitions de développement de la collectivité territoriale spéciale qui regroupe 13 communes du centre et de la périphérie de la capitale togolaise.

“D’ici à 2030, le Grand Lomé sera une communauté urbaine moderne, saine, attractive, dotée d’un gouvernement local fort, un centre de transit, un pôle de développement compétitif en Afrique de l’Ouest et une agglomération mieux structurée où le citoyen est bien épanoui”, a t-il indiqué.

“Les financements dont bénéficie le District à travers ces projets sont importants : 9,2 milliards de francs CFA soit 14 millions d’euros pour la mise en œuvre du PEUL 3, 13,1 milliards de francs CFA pour le PEUL 4 soit 20 millions d’euros. Ils permettent de mener nos projets prioritaires en matière d’amélioration de l’environnement urbain et de gestion des services publics locaux, en partenariat étroit avec les 13 municipalités du Grand Lomé”, a t-il ensuite détaillé.

 

Klétus Situ

Comments


Laisser un commentaire


Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.