Togo : le maire Kossi Aboka siffle la fin de la recréation, « il ne s’agit pas d’un commentaire composé »

Le maire Kossi Aboka, dans la commune du Golfe 5 monte au créneau contre les bars qui ont commencé à…

Parredaction Catégorie Société le 11 août 2020 Étiquettes : , , ,

[bsa_pro_ad_space id=4]

Le maire Kossi Aboka, dans la commune du Golfe 5 monte au créneau contre les bars qui ont commencé à rouvrir. Après plusieurs rappels à l’ordre, il faut sévir et c’est ce que compte faire le maire. L’allégement des mesures barrières et la réouverture de certains lieux ont donné prétextes aux tenanciers des bars.

Les localités d’Avedzi Limousine dans la commune du Golfe 5 ont été pointées du doigt. Elles sont considérées comme de véritables nids de contamination et de propagation de la pandémie. C’est d’ailleurs ce qui justifie la déclaration du maire sur la stricte application du décret présidentiel y relatif. Les débits de boissons et bars sont fermés.

Les raisons de la déclaration du maire Kossi Aboka

Le gouvernement du Togo avait pris un certain nombre de mesures pour lutter efficacement contre la pandémie du Covid-19. Parmi ces mesures, on note la fermeture des bars et des débits de boissons. Un décret a été d’ailleurs pris le 16 juillet dans ce sens.

Avec l’allègement de certaines mesures, les tenanciers de bars et débits de boissons ont alors trouvé une faille. Les bars s’animent comme si la pandémie n’existe plus. Plusieurs descentes sur le terrain du maire n’ont pas suffi.

Face à la recrudescence des cas de contaminations, c’est le Colonel Mohaman Djibril qui indexe directement les localités d’Avedzi Limousine.

En conférence de presse mercredi, le coordonnateur a prévenu les gestionnaires de restaurants et débits de boissons. Le carrefour Limousine d’Avedzi et de ses environs sont ciblés. Une descente inopinée de la Force anti-pandémie est prévue dans les prochains jours.

Une application sans commentaire

La sortie du maire du Golfe 5 fait suite à cette mise en garde du Colonel Mohaman Djibril. « Nous ne sommes pas là pour commenter le décret présidentiel. Nous sommes là pour parler de son application. Un décret qui a force de loi », a lancé le maire Kossi Aboka.

L’information a été partagée avec les tenanciers des bars et restaurants vendredi dans les locaux de la dite mairie.

A en croire le maire, aucune autre interprétation du décret n’est possible. Les responsables des bars et débits de boissons n’ont pas pu convaincre le maire. Les bars et débits de boissons sont toujours fermés et les contrevenants seront sévèrement sanctionnés (articles 2, 3 et 4 du dit décret).

Toutefois, le room service des restaurants et bars d’hôtels, la restauration collective sous contrat, les activités de livraison et de vente à emporter sont autorisés.

Comments


Laisser un commentaire


Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *