vendredi, septembre 24, 2021


M5 RFP au Mali appelle à un rassemblement ce vendredi pour fêter « la victoire du peuple »

Le M5 RFP au Mali (Rassemblement des Forces Patriotiques) appelle les Maliens à un rassemblement vendredi 21 août 2020, sur…

Parredaction Catégorie Politique le 21 août 2020 Étiquettes : , , , , ,


Le M5 RFP au Mali (Rassemblement des Forces Patriotiques) appelle les Maliens à un rassemblement vendredi 21 août 2020, sur la place de l’indépendance, à Bamako. Les opposants, qui réclamaient le départ de Ibrahim Boubacar Keita, disent prendre acte du « Coup d’Etat » de mardi. Pour eux, c’est le parachèvement de la « victoire du peuple ». Et cette victoire mérite d’être célébrée : c’est l’objectif du rassemblement de vendredi, jour de prière musulmane.

L’opposition malienne « prend acte » de la démission de l’ex-Président IBK et tout ce qui va avec. Elle a estimé, mercredi, que le coup d’Etat militaire avait « parachevé » sa lutte, avec le départ du Chef de l’Etat.

Dans un communiqué, la coalition du M5 RFP au Mali « prend acte de l’engagement » du CNSP « d’ouvrir une transition politique civile ». Cette coalition se dit prête à travailler avec la junte militaire en place pour « l’élaboration d’une feuille de route dont le contenu sera convenu avec le CNSP et toutes les forces vives du pays ».

M5 RFP au Mali et l’opposition se veulent prudents

Même si elle s’est félicitée, mercredi 19 août, du coup de force militaire, l’opposition malienne veut rester prudente. Elle n’embrasse pas des deux joues les putschistes. Mais, elle leur rappelle que la démission du Président IBK demeure la « victoire du peuple » et non la victoire des militaires.

Le message de l’opposition est clair : elle veut rester très vigilante pour ne pas se faire voler ce qu’elle appelle « victoire du peuple ». La junte sera donc surveillée de près afin qu’elle ne quitte pas le train de la transition politique, selon des analystes maliens.

L’opposition sait très bien que pour ce genre de situation, la parole des militaires n’est pas une parole d’évangile, commente un observateur local. « Nous ne tenons pas au pouvoir », rassuraient les putschistes. Mais au regard des expériences du passé au Mali et sur le continent en général, les leaders du Mouvement du 5-Juin- Rassemblement des Forces Patriotiques ont raison d’être prudents.

Rassemblement du M5 RFP au Mali pour maintenir la pression

L’opposition malienne appelle à un rassemblement vendredi sur la place de l’indépendance à Bamako. Selon le M5 RFP au Mali, il s’agit de célébrer « la victoire du peuple ». A la suite de sa réaction, l’opposition veut envoyer un message fort aux putschistes : elle veut les tenir à la culotte et les prévenir que tout dérapage sera refusé par le peuple.

Le rassemblement de vendredi convoqué par le M5 RFP au Mali, n’est donc pas un rassemblement de soutien aux putschistes. Pour les opposants, cette victoire est celle du peuple. Elle ne doit donc pas être volée.

Il faut noter que le communiqué de l’opposition intervient le jour même de la présentation du chef du CNSP, lors d’une conférence de presse. Ce dernier n’est tout autre que Assimi Gota, Colonel de l’Armée de Terre et Commandant en Chef du Bataillon Autonome des Forces Spéciales du Malin (BAFS).

« Je me présente : je suis le Colonel Assimi Goita, le président du Comité National pour le Salut du Peuple (CNSP) », a-t-il déclaré à la presse mercredi.

« Notre pays se trouvait dans une situation de crise socio-politique, sécuritaire…Nous n’avons plus le droit à l’erreur », a indiqué celui qui aurait participé à toutes les opérations ayant conduit au renversement de Ibrahim Boubacar Keita.

Comments


Laisser un commentaire


Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *