Togo : l’UITA avec les syndicats pour jouer pleinement leur rôle en cette période de crise sanitaire

Pour mieux lutter contre les impacts de la Covid-19, l’UITA, (Union Internationale des Travailleurs et Travailleuses de l’Alimentation, de l’Agriculture,…

Parredaction Catégorie Santé Société le 23 novembre 2020 Étiquettes : , , , , , , ,

Pour mieux lutter contre les impacts de la Covid-19, l’UITA, (Union Internationale des Travailleurs et Travailleuses de l’Alimentation, de l’Agriculture, de l’Hôtellerie et des Branches Connexes ) s’est lancée dans une formation de ses membres affiliés, samedi dernier.

La formation est placée sous le thème « Impact du Covid-19 dans les secteurs couverts par l’UITA au Togo : Rôle des syndicats ». Elle vise à partager avec les participants les impacts négatifs du coronavirus sur le secteur de l’alimentation, de l’hôtellerie, de l’agriculture et des branches connexes afin de trouver des pistes de relance des secteurs couverts par l’Union.

l’UITA pour jouer un rôle de dialogue social

Pour Yawovi Bissilliou Alawoe, Coordonnateur des projets UITA-Togo, la pandémie du coronavirus n’a pas épargné les secteurs couverts par l’Union. Pour lui, « les travailleurs des secteurs couverts ont subi ou vécu entre autres les congés techniques, les travaux par vacation, des pertes d’emplois voire des actes de violence et de discrimination pendant cette crise ».

Ainsi, le syndicat doit jouer, dans cette crise de la pandémie de la Covid-19, le rôle de dialogue social, selon Achille Yawo Nyanutse, Secrétaire Général du SYNIAT, membre de la Coordination UITA-Togo et Formateur.
« Il doit discuter des mesures de distanciation, des mesures de sécurité santé au travail, des mesures d’accompagnement et de soutien aux travailleurs et aux employeurs », a-t-il indiqué.

Améliorer les conditions de vie

Le syndicat est appelé, selon le formateur, « à amener l’employeur à améliorer les conditions de vie, à sauvegarder l’emploi parce que nous constatons qu’il y a des sociétés qui ferment la porte et des travailleurs qui se retrouvent en chômage ».

« Nous devons maintenant être plus actifs dans la défense et la mise en place de mesures visant à atténuer les effets de la crise sur les travailleurs et leurs familles », a souligné le Coordonnateur projet UITA-Togo.
A cet effet, poursuit-il, « nos syndicats doivent veiller à ce que le dialogue social puisse d’abord permettre aux représentants du personnel d’engager avec les employeurs des négociations collectives sur les conditions de travail, de la reprise de travail ».

Comments


Laisser un commentaire


Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *