Togo / Affaire de vol de cuillères dorées : Loïc Lawson appelle à la clémence de la HAAC

Loïc Lawson appelle à la clémence de la HAAC suite à la décision de la HACC portant sanction du journal…

Parredaction Catégorie Dossiers le 5 janvier 2021 Étiquettes : , , , , , , , ,

Loïc Lawson appelle à la clémence de la HAAC suite à la décision de la HACC portant sanction du journal Indépendant Express dans l’affaire de vol de cuillères dorées. En effet, la Haute Autorité de l’Audiovisuel et de la Communication (HAAC) a rendu son verdict dans l’affaire de « vol de cuillères dorées ». L’institution régulatrice des médias a sanctionné ce lundi, 04 janvier 2021, le journal « L’Indépendant Express ». L’hebdomadaire est accusé d’avoir publié dans sa parution du 29 décembre 2020, un article sans preuve.

La décision de la HAAC suscite donc une vague de réactions au sein de l’opinion publique et de la corporation. Entre autres, le président de l’Union de la Presse Francophone (UPF) session Togo, Loïc Lawson, s’est prononcé ce mardi, 05 janvier, au micro de nos confrères de Pyramide Fm.

Loïc Lawson appelle à la clémence de la HAAC

En effet, la HAAC a, d’une part, ordonné la cessation de parution sous toutes les formes (papier et en ligne) du journal. D’autre part, elle a annoncé avoir saisi le président du tribunal de première instance de Lomé pour le retrait de récépissé de déclaration de parution de L’Indépendant Express.

Cette sanction, Loïc Lawson, le patron de journal « Flambeau des Démocrates » et président de UPF-Togo, la trouve trop sévère. Le journaliste togolais en appelle donc à la clémence de l’institution chargée de veiller au respect de la déontologie en matière d’information.

« La sanction, la décision de la HAAC, elle est sévère. Elle est sévère. Elle est très sévère », a déclaré Loïc Lawson. « Et c’est pour cela, à l’UPF-Togo, nous demandons la clémence de la HAAC par rapport au confrère et à son journal. Nous lui demandons de revoir un allégement parce qu’elle a la possibilité de faire arrêter le processus au niveau de la justice », a-t-il ajouté.

Pour Loïc Lawson, retirer le récépissé au confrère Carlos Ketohou (patron L’Indépendant Express), c’est mettre au chômage toute une équipe de journalistes, d’informaticiens et de distributeurs. « Nous disons à la HAAC de voir tout cela et faire clémence », a-t-il insisté.

Un recul de la liberté de la presse dénoncé

Le journaliste Loïc Lawson n’est pas le seul à faire entendre sa voix sur les antennes de Pyramide Fm. Le Directeur Résident de l’organisme américain National Democratic Institute (NDI) en RD Congo, Dany Ayida s’est aussi prononcé sur le sujet.

Pour le spécialiste des questions de démocratie et de gouvernance, les différents évènements révèlent un recul de la liberté de la presse. Aussi, le journaliste s’inquiète de l’avenir de la presse libre et indépendante au Togo.
Dans le cadre de l’indépendant Express, souligne-t-il, on voit que c’est une complaisance assez poussée entre d’une part les sécurocrates du pays. Et d’autre part, les gendarmes en civil qui sont à la HAAC et qui répriment tout à tort et à travers.

« Le quatrième pouvoir qui est la presse risque aussi de disparaitre ou de voir toutes ses prérogatives retirées », s’indigne Dany Ayida. « Quand on veut promouvoir la démocratie et les droits de l’homme, on laisse les institutions jouer leur rôle », a-t-il lancé.

Comments


Laisser un commentaire


Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *