Littérature : « Vers de ma Patrie », le premier bébé de Didier Nagbé

Du nouveau dans la sphère poétique togolaise. Le recueil de poèmes intitulé « Vers de ma Patrie » vient de…

Parredaction Catégorie Culture Société le 21 décembre 2020 Étiquettes :

Du nouveau dans la sphère poétique togolaise. Le recueil de poèmes intitulé « Vers de ma Patrie » vient de paraître. L’œuvre, écrite par l’entrepreneur Didier Nagbé, valorise le Togo dans toute sa dimension.

« Vers de ma Patrie » est préfacé par le Prof Guy Kokou Missodey, enseignant-chercheur à l’Université de Lomé (UL). L’ouvrage de 53 pages a été présenté aux acteurs de l’univers littéraire au cours d’une cérémonie de dédicace le 19 décembre dernier à l’hôtel Onomo.

Un engagement social

Le recueil « Vers le ma Patrie » est édité aux éditions « Awoudy ». L’auteur, à travers son chef-d’œuvre, s’est ouvertement exprimé sur les questions relatives au développement de son pays, le Togo. C’est donc un signe de son engagement social en faveur de l’émergence du Togo.

D’après Didier Nagbé, la grandeur du Togo ne saurait se bâtir sans la poésie. Pour ce faire, l’auteur présente, dans son ouvrage, l’aspect matériel et immatériel de sa patrie (Togo). L’écrivain a donc abordé diverses thématiques qui relatent d’une part le vécu des Togolaises et Togolais.

D’autre part, les sujets abordés font référence non seulement aux réalités, mais aussi aux valeurs humaines relevant du potentiel naturel du pays. Le tourisme, la politique, le social ainsi que l’histoire sont entre autres thématiques abordées.

Une lueur d’espoir

Dans un style rythmique, Didier Nagbé a aussi dénoncé d’une façon subtile, les maux qui minent la société notamment celle togolaise. « Vers de ma Patrie » se veut un recueil qui exprime de façon positive des situations difficiles que vivent les populations.

L’œuvre du juriste et spécialiste en marketing-communication invite les Togolais à garder espoir afin de surmonter les défis qui s’imposent. Le choix de la poésie pour exprimer les valeurs du Togo, informe l’auteur, est une chose naturelle.

« Je ne l’ai pas forcement choisi. C’est elle qui peut être m’a choisi. À travers elle, j’exprime et j’imprime ce qui se passe, ce que je ressens, ce que je vis et c’est aussi une façon de faire autrement les choses », a-t-il précisé.

Lire aussi : Togo/littérature : la version 2020 du Guide Pratique des Affaires disponible

Comments


Laisser un commentaire


Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *