Litige foncier au quartier Bè-Kpota : les populations victimes implorent l’implication de Faure Gnassingbé

Un litige foncier au quartier Be Kpota, dans la capitale togolaise secoue la toile. Le président de la République Togolaise,…

Parredaction Catégorie Société le 19 janvier 2021 Étiquettes : , , , ,


Un litige foncier au quartier Be Kpota, dans la capitale togolaise secoue la toile. Le président de la République Togolaise, Faure Essozimna Gnassingbé est donc interpellé dans cette affaire foncière à Bè-Kpota Atchantimé. Dimanche, les populations victimes de ce litige foncier au quartier be kpota ont tenu un sit-in pour manifester leurs mécontentements suite à l’expulsion de certains habitants.

Bè-Kpota Atchantimé est l’un des anciens quartiers de la capitale togolaise, Lomé. Depuis mi-décembre 2020, ce quartier est secoué par un litige foncier au quartiar de be kpota qui date des années 2000, selon les informations. L’affaire oppose Mme Guerard Amanda, née Kentzler, d’origine allemande réclamant la propriété de tout le quartier et la collectivité Hotounou (76 habitations soit une soixantaine de familles). Alors que l’affaire est dans les mains de la justice, deux familles auraient été « manu-militari expulsées le 10 décembre 2020 » et celles-ci seraient jusqu’à présent à la rue.

Litige foncier au quartier Bè Kpota, plaider pour les victimes

Bien que les manifestants aient vêtu une couleur rouge pour la circonstance, la manifestation n’avait rien à voir avec la politique. Cette fois-ci, ils sont sortis dans les rues du quartier Bè-Kpota Atchantimé pour exprimer leur indignation par rapport à la situation que vivent certains de leurs cohabitants.

Litige foncier au quartier Bè Kpota : les populations victimes implorent l’implication de Faure Gnassingbé

Les populations disent ne pas comprendre les agissements de la dame Guerard Amanda qui continue de semer l’inquiétude au sein des familles. Étant donné que l’affaire se retrouve devant la justice.

« Nous avons l’impression que nous ne sommes pas écoutés. C’est pourquoi, nous manifestons pour que nos cohabitants, qui sont déjà expulsés, puissent regagner leurs maisons, puisqu’ils dorment toujours dans les rues », a indiqué Kouami Gnamezan. Il est le porte-parole des acquéreurs de terrain de la collectivité Hotounou.

Litige foncier au quartier Bè Kpota, Faure Gnassingbé apellé « au secours »

D’après le porte-parole, après le litige foncier au quartier be kpota, celui-ci serait sous contrôle des forces de sécurité et de défense. Une situation qui inquiète de plus en plus la communauté, déjà terrorisée par l’affaire d’expulsion.

Litige foncier au quartier Bè Kpota : les populations victimes implorent l’implication de Faure Gnassingbé

« Les forces de l’ordre sillonnent toujours le quartier. Ils prétendent préserver les domaines qui sont supposés acquis par la dame », s’est lamenté Kouami Gnamezan sur les antennes de Pyramide Fm.

Pour un dénouement rapide de la situation, Kouami Gnamezan se remet au Chef de l’Etat, Faure Gnassingbé. « Nous demandons l’implication personnelle du chef de l’Etat dans ce problème. C’est pourquoi nous sommes là », a lancé le porte-parole.

Et d’ajouter, « C’est lui le premier magistrat. Il est chef suprême de l’armée, donc s’il intervient, nous croyons avoir peut-être une suite favorable à nos problèmes ».

Comments


Laisser un commentaire


Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *