Lutte contre la corruption au Togo : les syndicalistes entrent dans la danse

La corruption au Togo, comment parvenir à freiner, réduire ou neutraliser ce phénomène ? Des syndicalistes, acteurs publics et de…


[bsa_pro_ad_space id=4]

La corruption au Togo, comment parvenir à freiner, réduire ou neutraliser ce phénomène ? Des syndicalistes, acteurs publics et de la société civile sont en quête de réponses à ce phénomène social. Ils ont mené des réflexions ce jeudi, 03 décembre 2020 à Lomé.

C’était autour d’une table ronde citoyenne à l’appel du Syndicat des Praticiens Hospitaliers du Togo (SYNPHOT). La Synergie des travailleurs du Togo (STT) a aussi collaboré pour la tenue de cette première édition.

Lutte contre la corruption au Togo, une affaire de tous

De l’analyse du sujet à l’état des lieux pour aboutir aux pistes de solutions, la question relative à la corruption au Togo a été décortiquée par les différents acteurs. Trois panels sur diverses thématiques ont meublé la rencontre.

Lutte contre la corruption au Togo : les syndicalistes entrent dans la danse

Les échanges ont d’abord porté sur le « cadre juridique de la lutte contre la corruption au Togo ». Ensuite, les participants se sont penchés sur « les impacts socio-économiques de la corruption au Togo ». Enfin, ils ont réfléchi sur « les politiques efficaces de lutte contre la corruption ».

« La corruption, quelle que soit sa forme, est un phénomène qui constitue une entrave à une bonne affection des ressources ». Les participants sont unanimement parvenus à cette conclusion. La corruption, ont-ils expliqué, prend diverses formes notamment tonique, toxique, active ou passive.

Poursuivre la lutte contre la corruption au Togo

Les organisateurs de la table ronde compte perpétuer l’initiative. Le secrétaire général du SYNPHOT, Dr Gilbert Tsolenyanu, a annoncé la mise en place d’une plateforme citoyenne en vue d’assurer la continuité des échanges. « Je suis convaincu que nous arriverons à des résultats positifs dans la lutte contre la corruption », a-t-il souligné.

Lutte contre la corruption au Togo : les syndicalistes entrent dans la danse

Le responsable de la STT, Lawon Nadou quant à lui, estime que les Organisations de la Société Civile (OSC) devraient s’investir corps et âmes dans la lutte contre la corruption au Togo. « La solution aujourd’hui, c’est que nous nous levons tous pour lutter contre la corruption… La nécessité est de réussir à toucher les cœurs », a-t-il indiqué.

« Déclaration de la première table ronde citoyenne autour de la lutte contre la corruption au Togo » est le fuit des discussions. Le document a été étudiée et adoptée par les participants. Pour en découdre avec le phénomène, les panelistes proposent entre autres que la communication autour de la corruption soit accentuée à travers les professionnels de médias.

Comments


Laisser un commentaire


Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *