Togo : les experts du Conseil de l’Entente réfléchissent sur l’arrêté des comptes et le budget 2021

Le budget 2021 ainsi que l’arrêté des comptes seront les activités qui occuperont les experts du Conseil de l’Entente (CE). Ils…

Parredaction Catégorie Dossiers le 30 novembre 2020 Étiquettes : , , , , ,

Le budget 2021 ainsi que l’arrêté des comptes seront les activités qui occuperont les experts du Conseil de l’Entente (CE). Ils sont réunis à Lomé pour les travaux de la 19ème réunion du comité ce lundi, 30 novembre 2020. Prévus pour quatre jours, ils ont démarré hier dimanche à Lomé, dans la capitale togolaise.

Selon le secrétaire exécutif du Conseil de l’Entente, Patrice Kouame, ladite réunion s’annonce très laborieuse. Pour motif, le cumul des deux différentes activités notamment l’arrêté des comptes et l’étude le budget 2021 du CA. Les activités se déroulent dans le strict respect des mesures barrières contre la Covid-19.

Les raisons de cumuler le budget 2021 et l’arrêté des comptes

Habituellement, la réunion d’arrêté des comptes se déroule en juillet tandis que celle consacrée à l’étude du budget se tient initialement en décembre. Mais, pour cette année 2020, les experts du CA ont, en fonction de la situation actuelle, décidé de coupler les deux sessions. C’est à dire l’arrêté des comptes et le budget 2021.

D’après M. Patrice Kouame, cette décision poursuit deux raisons diverses. Elle est motivée, d’une part, par la situation actuelle qui prévaut notamment la crise sanitaire. D’autre part, elle a été prise pour des raisons d’économie et prend en compte l’agenda des ministres, particulièrement chargé.

Le président du comité des experts, Lucien Fandjinou, a pour sa part invité les participants au respect scrupuleux des mesures barrières, afin « qu’aucun cas de Covid-19 ne sorte de ladite réunion ».

Le CE, une organisation fondée sur une base solide

Le Conseil de l’Entente est une organisation sous régionale créée le 29 mai 1959. Elle regroupe cinq pays notamment le Bénin, le Burkina Faso, la Côte d’Ivoire, le Niger et le Togo. Le chef de l’Etat togolais, Faure Essozimna Gnassingbé, est l’actuel président en exercice du CE.

En effet, l’organisation fonctionne sur une base solide avec des objectifs, principes et missions bien définis. Les pays membres œuvrent pour assurer la paix, la sécurité et la stabilité entre les Etats. De même, la promotion de l’intégration économique sous-régionale et le bien-être des populations restent des objectifs majeurs.

Le Conseil a plusieurs missions. Il prévient, gère et règle tout conflit impliquant l’un des Etats membres. L’organisation promeut les principes de non-agression et d’assistance mutuelle ainsi que le développement économique et social des Etats membres.

Comments


Laisser un commentaire


Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *