Togo : la Fédération des Syndicats de l’Education Nationale aura bientôt son siège à Lomé

Les enseignants togolais peuvent s’estimer heureux. Placé sous le thème, « enseignant : leader en temps de crise et façonneur…

Parredaction Catégorie Dossiers le 6 octobre 2020 Étiquettes : , , , ,

[bsa_pro_ad_space id=4]

Les enseignants togolais peuvent s’estimer heureux. Placé sous le thème, « enseignant : leader en temps de crise et façonneur d’avenir », la journée internationale de l’enseignant a été marquée au Togo par la pose de la première pierre du siège de la Fédération des Syndicats de l’Education Nationale (FESEN) au quartier Soviépé à Lomé.

La communauté internationale a célébré ce 05 octobre la Journée internationale de l’enseignant. Une journée instaurée depuis 1966 par les Nations Unies pour se rappeler le rôle des enseignants dans la sphère de l’éducation.

La FESEN installe son propre siège à Lomé

La Journée internationale de l’enseignant (JME) est dédiée à la célébration du mérite des enseignants parce que c’est « des gens que nous considérons aujourd’hui comme ayant achevé l’œuvre de Dieu. Dieu a fabriqué l’homme et c’est l’enseignant qui a réveillé en lui l’intelligence. Et c’est pour ça, on s’accorde à dire que tant vaut l’école tant vaut la nation », a déclaré Hounsime Sènon, Secrétaire Général de la FESEN.

Ainsi, pour la circonstance, la fédération a choisi de faire le dépôt de la première pierre pour la construction de son siège. L’édifice, à son terme, sera composé des bureaux du personnel notamment le Secrétariat Général et la Trésorerie, d’une salle de réunion, des bureaux de tous les représentants des syndicats de base de la fédération et des logements pour d’autres départements, a indiqué le Secrétaire Général (SG). Une très bonne nouvelle donc pour les enseignants togolais.

« Donc, je demande à chaque enseignant de se sentir véritablement concerné, très réconforté pour avoir été le jalon de ce siège. Et partout que ce soit dans le monde entier, qu’ils soient fiers d’avoir contribué à l’édifice que nous allons voir grandir dans quelques jours », a lancé le Secrétaire Général, Hounsime Sènon.

Situation vécue par les enseignants togolais

En effet, le SG est revenu sur la situation subie par les enseignants togolais et les exhorte à se sentir fier de leur travail. L’enseignant togolais mène une vie passable, sinon une vie médiocre. C’est dans ce sens que le service que les enseignants togolais fournissent ne sont pas à l’image de leur récompense.

Pour le SG, lorsqu’il est question de poser des actes, de parler, d’écrire, vous le voyez émerger. Il fait du bon travail. Même si les récompenses n’accompagnent pas le travail que nous faisons, nous le méritons. C’est ça qui fait moi ma fierté, a-t-il confié.

Au niveau des camarades, Hounsime Sènon a déclaré qu’il les encourage à se sentir vraiment fiers dans leur peau comme enseignant. Et si l’occasion nous est permise de défendre la cause des enseignants, nous n’hésiterons pas à nous y rendre et plaider pour les meilleures conditions de vies des enseignants togolais, a-t-il ajouté.

Comments


Laisser un commentaire


Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *