Environnement : les Amis de la Terre Togo relancent le débat sur les énergies

Les premiers responsables de l’ONG Les Amis de la Terre Togo ont publié les contenus de deux documents réalisés sur…

Parredaction Catégorie Dossiers le 1 décembre 2020 Étiquettes : , , , , , , ,

Les premiers responsables de l’ONG Les Amis de la Terre Togo ont publié les contenus de deux documents réalisés sur les énergies sales et renouvelables. La présentation a été faite le 30 novembre dernier à Lomé au siège de l’organisation.

A travers cette initiative, les « soldats de l’environnement » comptent informer et former les différents acteurs sur les enjeux environnementaux. Le but est d’attirer l’attention du gouvernement, des investisseurs, des multinationales sur les effets néfastes des énergies sales (charbon, pétrole). Ces derniers, soutient l’organisation, ont des conséquences notoires sur l’environnement ainsi que les communautés.

L’utilisation des énergies renouvelables vivement souhaité

Le premier document publié par l’ONG Les Amis de la Terre Togo porte sur « Les réussites dans la lutte contre les énergies sales et les bonnes pratiques dans l’utilisation des énergies renouvelables ». Dans cet ouvrage, les experts environnementaux exposent leur inquiétude face à la contraction de la production de pétrole et de gaz.

Selon Kpondzro Kwami Dodzi, Chargé de campagne Amis de la Terre Togo, l’énergie peut être un facteur de développement ou de régression. Aujourd’hui, poursuit-il, il est impératif de reformer le secteur de l’énergie afin que les Etats puissent en diversifier les sources. D’où la sortie dudit magazine qui rappelle aussi la nécessité pour les entreprises de tenir leurs engagements au titre de l’Accord de Paris.

Autres bonnes pratiques des Amis de la Terre Togo

« Transition énergétique juste pour l’Afrique ? Cartographie des impacts des agences de crédit à l’exportation actives dans le secteur de l’énergie au Ghana, au Nigeria, au Togo et en Ouganda ». C’est la thématique que porte le deuxième document.

Celui-ci est composé de deux parties. La première donne des exemples de lutte contre les énergies sales qui sont des causes de changement climatique. La deuxième partie explique les bonnes pratiques des énergies renouvelables qui sont des énergies en harmonie avec la nature.

« Pour combattre les énergies sales, il faut proposer des alternatives et c’est dans ce sens que nous avons jugé avoir des bonnes pratiques de l’usage des énergies renouvelables », explique Kpondzro Kwami Dodzi.

Comments


Laisser un commentaire


Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *