dimanche, septembre 26, 2021


Togo : fort de ses atouts, le port de Lomé accueille son plus grand navire

Avec une profondeur de 16,60 mètres, le Port de Lomé est le seul port en eau profonde de la côte…

Parredaction Catégorie Economie le 30 septembre 2020 Étiquettes :


Avec une profondeur de 16,60 mètres, le Port de Lomé est le seul port en eau profonde de la côte ouest-africaine. Cet atout lui permet d’accueillir des navires à fort tirant d’eau. De même, les énormes potentialités qu’il possède font de lui un véritable pôle d’éclatement sur la sous-région. Et pour cause, depuis le port de Lomé, on peut atteindre plusieurs capitales en un seul jour.

En début de semaine, le port de Lomé a accueilli le plus grand navire venant sur la capitale togolaise. Il s’agit du MSC JOSSELINE. D’une capacité nominale de 14300 teus, ce navire est long de 366m. Mieux pour le port de Lomé, le navire est le plus moderne jamais enregistré dans les ports togolais. En effet, il est sorti des chantiers navals en mai 2019.

A son bord plusieurs containers qui vont desservir les côtes ouest-africaines. En effet, la capitale togolaise est la principale plateforme à containeur dans la sous-région. Le nombre d’EVP est élevé à près de 2 millions au Togo.

Le port de Lomé reçoit plusieurs distinctions

En 2017, 2018 puis 2019, le Togo a été classé meilleur hub de transbordement d’Afrique de l’ouest et du centre. Le prix lui a été décerné par la Fondation African Ports Awards. Cette association internationale œuvre pour l’excellence des ports africains. Cette troisième distinction de suite, pour ce même prix, traduit les efforts engagés par les autorités togolaises. Et ce, pour faire du port de Lomé un hub incontestable.

« Le rôle de l’Etat est plus que déterminant dans la compétitivité des ports à travers les mécanismes de concession et de régulation des activités maritimes et portuaires », soulignait le Directeur général du Port, Fogan Adegnon. En 2017, le Port de Lomé avait raflé le prix du Meilleur Port performant en progression de trafic. Le port de Lomé, à travers plusieurs distinctions, ne cesse d’affirmer son hégémonie dans les trafics maritimes en Afrique. C’est l’un des poumons économiques du Togo.

10 années de progrès remarquables

Le Port Autonome de Lomé (PAL) a été créée, en 1967, pour booster l’économie togolaise. Depuis sa création, il est un monteur essentiel pour l’économie nationale. Ces dix (10) dernières années, le PAL a connu une mutation progressive de ses infrastructures. Avec des infrastructures modernes et performantes, le Port de Lomé s’affiche, aujourd’hui, comme le plus moderne de la sous-région ouest-africaine.

Ces infrastructures font partie des meilleurs au plan continental. « Cette performance est la résultante d’une volonté politique affirmée, qui a su allier discrétion et efficacité dans sa stratégie d’attrait de capitaux à travers les partenariats Public/Privés », indiquent les autorités portuaires.

Justement, parlant de partenariats Public/Privés, le groupe Bolloré, qui gère le Terminal portuaire, est d’une grande importance. Les investissements opérés par le groupe ont permis de redynamiser les infrastructures portuaires et renforcer l’hégémonie du Togo sur les activités de transbordement en Afrique de l’ouest et centrale.

Lire aussi : https://lomegraph.com/togo-les-principaux-sujets-debattus-a-lome-par-le-conseil-des-ministres-de-luemoa/

Comments


Laisser un commentaire


Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *