Le PAIFFV : un projet du FNFI pour booster les femmes vulnérables

Un nouveau projet du FNFI vient de voir le jour. Il s’agit du  PAIFFV: Projet d’Appui à l’Inclusion Financière des…

Parredaction Catégorie Dossiers le 31 août 2020 Étiquettes : , , , ,

Un nouveau projet du FNFI vient de voir le jour. Il s’agit du  PAIFFV: Projet d’Appui à l’Inclusion Financière des Femmes Vulnérables. Le PAIFFV est un mécanisme qui vient répondre à la dynamique du gouvernement pour apporter de meilleures conditions de vie aux populations.

Le nouveau projet du FNFI( PAIFFV) a pour objectif de porter assistance aux femmes exposées à la précarité et dont l’état de santé est affaibli par une maladie. Ce qui entrave leur épanouissement socioéconomique.

Un nouveau projet du FNFI pour booster les femmes vulnérables

Ayant pour but de venir en aide aux femmes vulnérables, le PAIFFV permettra à ces femmes de mettre en place une activité génératrice de revenus et subvenir à leurs besoins quotidiens.

En clair, c’est un soutien de 40 000 francs CFA à deux (02) cycles. Il est mis au profit des femmes vivant avec le VIH Sida, les femmes portefaix, les femmes guéries de fistules obstétricales. Ce projet du FNFI appuie, aussi, les femmes handicapées, les femmes veuves, les femmes victimes de la traite et de l’exploitation sexuelle, les filles-mères sans beaucoup de moyens.

Le projet vient, en outre, soutenir la stratégie du gouvernement togolais qui ne ménage aucun effort pour réduire l’extrême pauvreté en mettant un accent sur le développement économique et social. Pour les autorités, l’atteinte de cet objectif passe en partie par l’autonomisation financière des femmes. C’est un important vecteur d’inclusion sociale.

Le FNFI, un facteur d’inclusion financière au service de la population

Mise en place pour soutenir les couches vulnérables, aujourd’hui, le FNFI compte en tout dix produits, chacun avec sa spécialité et sa ou ses cibles. Le PAIFFV est donc un projet du FNFI en plus. Aussi, le nombre total de bénéficiaires des différents projets s’élève à 1 636 000 de 2014 à ce jour.

En six (06) ans d’existence, les actions du FNFI auprès des ménages ont permis de renforcer l’inclusion financière au Togo. De 50% en 2014, le taux est passé à 74% en 2019 et la proportion de Togolais adultes ayant accès à des institutions financières est passée de 10% en 2011 à 45,3% à la fin de l’année 2018.

Ce nouveau projet du FNFI vise donc à augmenter le taux d’inclusion financière au Togo dans les années à venir, ceci dans la droite ligne de la réalisation du PND.

Comments


Laisser un commentaire


Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *