mercredi, septembre 22, 2021


Côte d’Ivoire : quel candidat pour le FPI au prochain scrutin présidentiel ?

Le Front Populaire Ivoirien (FPI) à quelques mois de la présidentielle d’octobre 2020 n’a pas encore dévoilé l’identité de son…

Parredaction Catégorie Politique le 22 juillet 2020


Le Front Populaire Ivoirien (FPI) à quelques mois de la présidentielle d’octobre 2020 n’a pas encore dévoilé l’identité de son représentant. Le parti demeure profondément miné par des tensions et surtout une scission qui réduit considérablement ses chances dans cette bataille à la fonction suprême.

Laurent Gbagbo, l’ex président toujours poursuivi par la CPI, la voie a été ouverte à une candidature interne au sein du parti depuis le 20 juillet. Pour l’heure, c’est une branche du Front Populaire Ivoirien qui se prononce en matière de candidature : celle de Pascal Affi N’Guessan.

Une réunification ratée du Front Populaire Ivoirien

Le Front Populaire Ivoirien, fondé par Laurent Gbagbo, est divisé en deux depuis plus de 7 ans. Une division entre le FPI-Affi N’Guessan et le FPI-GOR « Gbagbo Ou Rien ». Les deux camps ont entamé une démarche salutaire de réconciliation les 3 et 4 janvier dernier à Bruxelles.

Cette initiative a permis aux deux leaders qui se disputent la tête du Front Populaire Ivoirien de cerner l’extrême nécessité de se rendre aux élections d’octobre 2020 en rang soudé. Ces négociations ont permis à ces deux « adversaires » d’arrondir les angles et de mettre momentanément fin à leurs différends puérils. Mais à quelques mois des élections d’octobre 2020, le processus marque un temps d’arrêt.

Une interruption justifiée par une alliance entreprise par le FPI-GOR avec le PDCI de Konan Bédié. Cette action unilatérale des pro-Gbagbo est vécue comme une trahison par le FPI-Affi N’Guessan. Par conséquent, l’espoir d’un FPI uni et fort, avec à sa tête Laurent Gbagbo et Pascal Affi N’Guessan comme vice-président, semble aujourd’hui être une illusion.

Un FPI profondément diminué

Laurent Gbagbo absent et incapable de se présenter aux prochaines élections, la candidature de Pascal Affi N’Guessan semble plus probable. Mais, le parti étant déjà tourmenté par des crises de leadership et des frictions, celui-ci pourrait se retrouver esseulé.

Un combat en loup solitaire, avec cette candidature d’Affi N’Guessan non soutenue par l’ex-président Laurent Gbagbo, serait perdu d’avance.

En attendant de clarifier la stratégie de conquête du pouvoir pour le Front Populaire Ivoirien, tout porte à croire que la balance s’inclinera davantage en faveur de Konan Bédié, pour porter la candidature de l’opposition, au détriment de Pascal Affi N’Guessan.

Un basculement dû au rapprochement PDCI et le FPI-Gbagbo. A cette allure, on risque de voir un Front Populaire Ivoirien encore très diminué et incapable de peser lourdement dans les prochaines élections d’octobre 2020.

lire aussi : https://lomegraph.com/cote-divoire-alassane-ouattara-en-route-vers-un-3eme-mandat/

Comments


Laisser un commentaire


Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *