Togo/Civisme fiscal : le CONAPP lance une campagne de sensibilisation dans les 13 communes du Grand Lomé

Pour capitaliser sur les ressources financières endogènes et booster le développement des communes du Golfe et d’Agoè-Nyivé, le jeudi 30…

Parredaction Catégorie Economie le 3 août 2020 Étiquettes :

Pour capitaliser sur les ressources financières endogènes et booster le développement des communes du Golfe et d’Agoè-Nyivé, le jeudi 30 juillet 2020 la sensibilisation sur la taxe foncière a été lancé. C’est une initiative du CONAPP, qui bénéficie du soutien de OTR, pour onze (11) communes.

Le bureau exécutif du Conseil National des Patrons de Presse (CONAPP) du Togo, avec l’appui de l’Office togolais des recettes (OTR), a lancé, jeudi 30 juillet 2020 au cours d’une rencontre organisée à la Maison des jeunes d’Amadahomé (Lomé), une campagne de sensibilisation sur le payement de la taxe foncière dans les communes du Grand Lomé. Elle a été placée sous le thème « les impôts fonciers dans le développement des communes ».

En effet, le CONAPP avec l’accompagnement de l’OTR aura pour mission de sensibiliser les élus locaux, les responsables des cantons et quartiers sur l’importance et la place de la taxe foncière dans le développement des communautés.

L’objectif visé est d’amener les populations à contribuer au développement de leurs propres localités.

Pour Arimiyao Tchagnao, Président du Conapp, « la décentralisation est chose faite et tout le Togo salue l’initiative. Mais nous avons fait le constat qu’après cette décentralisation, il faut que les différentes communes se développent. Et si ça doit se développer, c’est qu’on doit appeler les populations qui les habitent à apporter leur contribution pour ce développement. Et c’est comme ça que nous avons eu l’idée d’approcher l’OTR, pour ensemble amorcer la sensibilisation sur les différentes taxes ».

Au total, onze (11) communes des préfectures d’Agoè-nyivé et du Golfe sont concernées par ce projet. « Nous avons retenu onze (11) communes sur les treize (13) du Grand Lomé pour démarrer cette campagne de sensibilisation avec l’assistance de l’OTR pour parler des taxes foncières. Nous voulons que les populations de Lomé et de ses environs comprennent d’abord la nécessité et l’importance pour chaque citoyen de participer au développement de la nation », a précisé Arimiyao Tchagnao.

Ce lancement a connu la participation de la Directrice des centres des impôts du Golfe, Mme AZIGLOSSOU-VOVOR Dzidua et des responsables des communes du Golfe 2 et 5, représentés respectivement par les maires Amaglo Kokou James et Kossi Aboka.

Ainsi, de son côté, la Directrice des centres des impôts du Golfe, a réaffirmé l’adhésion totale de l’Office togolais des recettes (OTR) au projet porté par le CONAPP.

« L’OTR accompagne cette initiative en ce sens qu’il fournit au CONAPP, les informations notamment sur le payement, la taxation et les champs d’applications des impôts, surtout sur la taxe foncière sur les propriétés bâties et non bâties », a-t-elle indiqué.

Pour James Kodjovi Amaglo, Maire du Golfe 2, et Représentant du préfet du Golfe, comptant sur les journalistes, a déclaré que : « La presse, c’est des spécialistes en communication. Ils sauront trouver des mots justes pour expliquer à nos concitoyens, la nécessité et l’obligation de s’acquitter des différentes taxes qui vont servir au développement des communes ».

En ce qui concerne les conseillers municipaux et les maires : « nous sommes les premiers élus pour cette décentralisation intégrale du pays voulue par les autorités. En ce sens, nous nous sensibilisons à être les plus transparents sur la gestion des fonds que nos pauvres populations ont payés comme taxes et qu’on mettra à notre disposition pour le développement », a ajouté James Amaglo.

Par ailleurs, le CONAPP selon son président, envisage après cette première phase, qui concerne les communes des préfectures d’Agoè-nyivé et du Golfe, élargir ce projet sur l’ensemble du territoire national. L’idée est d’accompagner les pouvoirs publics dans la mobilisation de fonds pour le développement du pays.

Comments


Laisser un commentaire


Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *