l’ARCEP revient à la charge par rapport aux tarifs intra-réseaux

Après l’ultimatum de l’ARCEP le 12 novembre dernier, les deux sociétés de téléphonie mobile, Moov-Togo et TOGOCOM, ont essayé de…

Parredaction Catégorie Dossiers le 24 novembre 2020 Étiquettes : , , , , , , , ,


Après l’ultimatum de l’ARCEP le 12 novembre dernier, les deux sociétés de téléphonie mobile, Moov-Togo et TOGOCOM, ont essayé de régulariser leur situation vis-à-vis de l’organe. Cependant, l’autorité juge insuffisante les mesures prises et hausse à nouveau le ton.

Dans un communiqué rendu public ce lundi 23 novembre 2020, l’ARCEP reconnait les efforts faits mais, désapprouve l’augmentation des tarifs intra-réseaux.

Des réformes insuffisantes

Les deux opérateurs se sont exécutées et l’ont communiqué à leurs clients. Mais ce que les consommateurs ignorent, les tarifs de communication intra-réseaux ont été subtilement augmentés. Dans le communiqué, l’organe de régulation a déclaré qu’il utilisera tous les pouvoirs qui lui sont conférés afin que l’ordre revienne. L’alignement des tarifs « on-net/off-net » ne serve de prétexte à une augmentation de tarifs intra-réseaux. « L’ARCEP constate une baisse de 20 FCFA/minute des tarifs inter-réseaux et une augmentation de 10 FCFA/minute des tarifs intra-réseaux », lit-on dans le communiqué.

Face à cette augmentation, l’ARCEP indique avoir notifié sa désapprobation aux deux opérateurs à travers les courriers N°0175/ARCEP/DG/DAJR/20 du 20 novembre 2020 et N°0177 /ARCEP/DG/DAJR/20 du 23 novembre 2020, et a exigé des explications, sous 24h.

A travers ces exigences, l’autorité vise, d’une part, à mettre en selle les conditions d’une concurrence saine et équitable sur ce vaste marché. Elle tient, d’autre part, à favoriser l’accès à des services de qualité et à des prix accessibles aux populations.

Une nouvelle ère pour l’ARCEP

Toutes ces mesures montrent à quel point l’organe veut apporter un renouveau dans ses activités. Très récemment avec la nomination d’un nouvel homme fort à sa tête, Michel Yaovi GALLEY, les lignes sont en train d’être bougées. Tout d’abord avec la dotation d’une nouvelle identité visuelle (logo) et ensuite avec ces décisions à l’encontre de Moov- Togo et TOGOCOM.

Rappelons que l’Autorité de Régulation des Communications Électroniques et des Postes a pour mission de gérer et de contrôler les opérateurs de téléphonies agréés par l’Etat. Elle délivre les autorisations pour les réseaux indépendants et de gérer les fréquences radio-électroniques, etc. Sa création émane des réformes organisationnelles de l’Autorité de Réglementation des secteurs de Télécommunications et Postes (ART&P).

Comments


Laisser un commentaire


Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *