Industrialisation: la PIA au cœur d’un séminaire gouvernemental

La PIA (Plateforme Industrielle d’Adéticopé) a fait l’objet d’un séminaire gouvernemental ce mercredi, 03 mars 2021. Le contenu des discussions…

Parredaction Catégorie Economie le 3 mars 2021 Étiquettes :

La PIA (Plateforme Industrielle d’Adéticopé) a fait l’objet d’un séminaire gouvernemental ce mercredi, 03 mars 2021. Le contenu des discussions a été présenté à l’opinion nationale travers le communiqué sanctionnant le conseil des ministres de ce jour.

C’est le président de la République, Faure Essozimna Gnassingbé, qui a présidé cette rencontre hebdomadaire. En plus de la PIA, le conseil a mené aussi des discussions autour du projet relatif à l’« Identification biométrique ».

Impliquer davantage l’exécutif pour la construction de la PIA

Le séminaire a permis aux membres du gouvernement d’appréhender les implications opérationnelles des ambitions de la PIA, notamment pour chaque département ministériel. C’est ce qu’a fait savoir le communiqué sanctionnant le conseil des ministres.
Le projet PIA, a précisé le conseil, envisage de proposer des espaces pour accueillir des industries de transformation et des plateformes logistiques. Le but est d’accroitre la transformation et la création d’emploi en s’appuyant sur les forces de l’économie.

D’après Faure Gnassingbé et son gouvernement, la réussite d’une industrialisation pourvoyeuse d’emploi au Togo met en jeu trois facteurs. Il s’agit d’abord de l’optimisation des facteurs de production. Ensuite, il y a nécessité d’améliorer les dispositifs de formation des futurs salariés. Enfin, une plus grande intégration dans la chaîne de valeur de l’économie nationale s’impose.

Une avancée satisfaisante des travaux

Les travaux de construction de la PIA ont été officiellement lancés le 25 août 2020 à Adéticopé dans la préfecture d’Agoè-Nyivé. À travers cette initiative, le gouvernement entend, d’une part, résoudre le problème d’important manque à gagner local dû à l’exportation de matières premières brutes. Aussi, l’Etat veut, par cette plateforme, solutionner la problématique de création de valeur ajoutée pour le Togo en matière d’emplois et de revenus.

En cours d’implémentation sur une superficie de 400 hectares, la PIA offrira un cadre propice à l’implantation d’usines en vue de la transformation des produits locaux. Elle comportera entre autres une plateforme de stockage du coton et d’autres matières premières et un parking de plusieurs centaines de camions.

Lundi, 15 février dernier, le ministre du Commerce et de l’Industrie, Kodjo Adedze, et son collègue chargé de l’Investissement, Kayi Mivedor, ont effectué une descente sur le site. A l’issue de la visité, les deux ministres ont été satisfaits de l’avancement des travaux. La livraison des travaux de la première phase est prévue pour bientôt.

Lire aussi : Togo : la plateforme industrielle d’Adétikopé en construction pour la création d’au moins 35 000 emplois

Comments


Laisser un commentaire


Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *