La Nigériane Ngozi Okonjo-Iweala reçoit le soutien de la CEDEAO pour la candidature au poste de DG de l’OMC

L’Afrique de l’ouest se positionne pour diriger l’Organisation mondiale du commerce (OMC). C’est ce qui transparait de la candidature de…

Paradmin Catégorie Politique le 9 juillet 2020 Étiquettes :

L’Afrique de l’ouest se positionne pour diriger l’Organisation mondiale du commerce (OMC). C’est ce qui transparait de la candidature de Dr Ngozi Okonjo-Iweala, ancienne ministre des Finances du Nigéria, pour être le prochain directeur général de l’OMC. A cet effet, les chefs d’État et de gouvernement de la Communauté économique des États d’Afrique de l’ouest apportent leur soutien à Ngozi.

Ainsi, si elle est élue pour la période 2021-2025, ce sera alors une première pour le continent africain qui n’a jamais occupé ce poste depuis la création de l’OMC en 1994, sur les cendres de l’Accord général sur les tarifs douaniers et le commerce établi le 1er janvier 1948.

Aussi, la Cédéao appelle donc les pays africains et autres pays non-africains à porter leur choix sur Ngozi Okonjo-Iweala, ancienne étudiante des universités américaines de Harvard et du Massachussetts Institute of Technology, et dont on connait la rigueur en matière de lutte contre la corruption et pour l’assainissement des dépenses publiques.

Il faut rappeler que Dr Ngozi Okonjo-Iweala a été Ministre des Finances dans son pays entre 2003 et 2006 puis de 2011 à 2015. Elle a une longue expérience dans les arcanes des institutions financières internationales. Ses trente années de carrière internationale ont été surtout marquées par ses postes de Directrice générale de la Banque mondiale, de présidente du Conseil d’administration de Gavi (Global Alliance for Vaccines and Immunization) et d’envoyée spéciale de l’Union africaine pour la mobilisation des ressources dans le cadre de la lutte contre la pandémie du coronavirus.

Comments


Laisser un commentaire


Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *