mercredi, septembre 22, 2021


Togo : la LCT dit NON à l’augmentation des tarifs des services des moulins

La LCT; ligue des consommateurs du Togo, n’approuve pas l’augmentation des prix des prestations au niveau des moulins, des pétrins…

Parredaction Catégorie Dossiers le 23 septembre 2020 Étiquettes : , , , , ,


La LCT; ligue des consommateurs du Togo, n’approuve pas l’augmentation des prix des prestations au niveau des moulins, des pétrins et aiguisoirs .La décision d’augmentation a été prise à l’unanimité par le syndicat national des exploitants de moulin, pétrin et aiguisoir du Togo (SYNEMPATO), et court à compter du 1er octobre prochain,

En Assemblée Générale le 02 août dernier, le SYNEMPATO a décidé de revoir à la hausse les prix des différentes prestations de ses membres. Une décision qui n’enchante visiblement pas la LCT selon qui ce syndicat n’est pas habileté à prendre une telle décision.

Les raisons de la hausse des prix

En exemple, pour moudre un bol de maïs, il faut payer 200 FCFA au lieu de 150 FCFA soit une augmentation de 50 FCFA sur le bol de la plupart des produits.

Le secrétaire général adjoint donne les motivations qui ont conduit à cette augmentation. Dans ses explications, le secrétaire a souligné que l’augmentation devait avoir lieu en 2017 même voir 2018. Ils ont introduit un exposé de motif au ministère du commerce détaillant la structure des prix, mais la démarche n’a pas abouti au résultat escompté.

Ainsi, les raisons qui soutiennent cette augmentation sont, entre autres, la pandémie du coronavirus qui a plongé le secteur dans un déficit, la consommation électrique qui fait près de 60% des charges dans les exploitations et la démarche au niveau de la Compagnie électrique (CEET) pour une exonération sur la TVA sans succès. A cela s’ajoute la plainte des meuniers sur leurs salaires dérisoires suites aux charges dans le domaine de l’exploitation des moulins.

C’est donc au vue de tout cela que lors de la dernière Assemblée Générale, il a été décidé unanimement la hausse légère des prix. Ceci afin de revaloriser le salaire des meuniers et de supporter les charges.

Une décision non salutaire, selon la LCT

En effet, les arguments évoqués par le syndicat sont visiblement loin de convaincre la LCT. Aussi, la ligue demande à la SYNEMPATO de sursoir à cette augmentation.

Pour le président de la LCT, il n’est pas du ressort du syndicat de prendre une telle décision.
« Ce n’est pas une démarche qui est salutaire et nous nous opposerons jusqu’à ce que le syndicat revienne à de bon sentiment de telle sorte qu’ils abandonnent ce projet », a indiqué le président de la LCT. Même s’ils estiment que le prix de l’électricité a augmenté, ce n’est pas une raison et nous pensons qu’ils doivent revoir leur stratégie et négocier ce qu’ils pouvaient négocier au niveau du ministère du commerce, a-t-il poursuivi.

Lire aussi:  Togo/CNSS : « Contrôle de vie », l’opération qui s’assure de l’existence des bénéficiaires

Comments


Laisser un commentaire


Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *