Togo : la FETAPH plaide pour plus d’insertion professionnelle des personnes handicapées

La question de l’insertion sociale et professionnelle des personnes handicapées préoccupe davantage le gouvernement togolais. Plusieurs efforts ont été faits…



La question de l’insertion sociale et professionnelle des personnes handicapées préoccupe davantage le gouvernement togolais. Plusieurs efforts ont été faits dans ce sens. Lesquels sont reconnus par la Fédération Togolaise des associations de Personnes Handicapées (FETAPH). Mais, il faut dire que beaucoup reste à faire.

Dans cet ordre d’idées, la FETAPH a organisé un atelier ce mercredi 30 septembre 2020, portant sur la situation des personnes handicapées. Il a été placé sous le parrainage du Ministère de la fonction publique.

Ledit atelier, faut-il le souligner, a été un cadre d’échanges et de partage d’expériences sur le sujet susmentionné. La rencontre s’inscrit dans le cadre du projet emploi décent pour les personnes en situation de handicap.

Les résultats de la collaboration entre l’Etat et la FETAPH

Pour Komivi Ayassou, président du conseil d’administration de la FETAPH, la fédération a réussi à entreprendre un certain nombre d’actions sur le terrain. Il évoque, ainsi, l’insertion professionnelle des personnes handicapées ayant appris un métier. A cela, s’ajoute la formation des personnes handicapées sur l’entrepreneuriat.

On peut aussi noter le placement de personnes handicapées dans certains services. Et ceci, avec la contribution de l’Agence nationale pour le volontariat (ANVT), l’Agence nationale pour la promotion de l’emploi (ANPE). Ces deux structures sont mises en place par l’Etat pour résoudre le problème de chômage des jeunes.
La politique d’insertion des personnes handicapées fait partie des actions prioritaires du gouvernement.

Comme l’a rappelé le Directeur de cabinet du Ministre en charge de la fonction publique, M. Alandja SAMPO.
Pour ce dernier, les conclusions de la rencontre serviront à l’amélioration des politiques et programmes à l’endroit de ce groupe cible.

Vers la révision du cadre législatif et réglementaire

Selon Komivi Ayassou, un travail de plaidoyer et de sensibilisation doit être fait à l’endroit du secteur privé. L’insertion professionnelle des personnes handicapées peut être envisagée aujourd’hui sous deux angles.

Concernant les personnes handicapées diplômées qui ont un emploi rémunéré. Surtout du secteur public, les choses ont mieux évolué. Cependant, il fait savoir que pour la FETAPH, il ne faut plus créer une disparité entre les personnes handicapées et non handicapées. « Pour nous, c’est important quand même de faire tomber ces barrières », a-t-il souligné.

Il s’agit donc pour la FETAPH de revoir le cadre législatif et réglementaire. Et c’est à ce seul prix que l’insertion de ces personnes vulnérables pourra se faire sans grands obstacles.

En dehors de la révision des dispositions législatives et règlementaires, la FETAPH a souhaité la mise en place d’un fonds spécial. Ce fonds spécial et national aura pour objectif d’accompagner la formation et l’insertion professionnelle des personnes handicapées.

Il faut rappeler que la rencontre a reçu l’appui technique et financier de la Coopération allemande à travers le CBM.

Comments


Laisser un commentaire


Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *