Décentralisation : la commune du Golfe 4 examine son budget 2021

La session ordinaire budgétaire pour l’exercice 2021 de la commune du Golfe 4 a débuté ce lundi, 14 décembre 2020….

Parredaction Catégorie Dossiers le 15 décembre 2020 Étiquettes : , , , , , , , , ,

[bsa_pro_ad_space id=4]

La session ordinaire budgétaire pour l’exercice 2021 de la commune du Golfe 4 a débuté ce lundi, 14 décembre 2020. Les travaux ouverts par le maire de la localité (Amoutivé), Jean Pierre Fabre, prendront fin le 29 décembre prochain.

C’est la grande salle de la Direction diocésaine des œuvres de Lomé à Tokoin séminaire qui accueille cette rencontre. La session budgétaire réunit le personnel de la mairie de la commune du Golfe 4, les Comités de Développement de Quartiers ainsi que les chefs quartier de la localité. Ensemble, les différents acteurs vont étudier le budget qui est estimé à 3.383.363.461. F CFA.

Les axes prioritaires du budget de la commune du Golfe 4

Il faut noter que ledit budget s’équilibre en recettes et en dépenses. Une fois adoptée, la voie sera ouverte au maire et ses conseillers de renforcer les actions en faveur du développement des 27 quartiers que compte la commune.

Selon Jean Pierre Fabre, l’investissement peut être fait dans l’éducation, la santé, le social et notamment dans la construction des latrines publiques. « A côté, il y a des écoles qui sont dans un état délabré qu’ils faillent réhabiliter ou reconstruire totalement », a-t-il ajouté. Aussi, a-t-il poursuivi, « une partie du budget sera consacrée à l’entretien des routes, la collecte et l’évacuation des déchets ou des ordures ménagères ».

Des actions collectives

Le président de l’Alliance Nationale pour le Changement (ANC) compte sur l’implication active des acteurs locaux. Ainsi, Jean Pierre Fabre a fait savoir que le plan de développement communal sera exécuté de concert avec les Chefs de Développement de Quartier (CDQ) et les chefs traditionnels.

« Ça m’étonnerait qu’on élabore le budget d’une commune sans tenir compte ou sans prendre l’avis des CQD. Ce sont eux qui connaissent les problèmes auxquels font face leurs quartiers respectifs. Pour nous, c’est suicidaire d’évoluer sans eux », a précisé l’autorité municipale.

Pour rappel, l’ouverture des travaux a été marquée par des discussions entre les chefs quartiers, les CDQ et les élus locaux de la commune du Golfe 4.

Comments


Laisser un commentaire


Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *