Togo : la CNDH invite les acteurs éducatifs à œuvrer davantage pour accompagner les enfants en cette période de la Covid-19

La CNDH invite les acteurs éducatifs à œuvrer davantage dans le cadre de la lutte contre la pandémie à Covid…

Parredaction Catégorie Santé Société le 23 novembre 2020 Étiquettes : , , , , ,

[bsa_pro_ad_space id=4]

La CNDH invite les acteurs éducatifs à œuvrer davantage dans le cadre de la lutte contre la pandémie à Covid 19. « Rôle et responsabilité des acteurs de l’éducation dans l’encadrement des apprenants en période d’état d’urgence sanitaire lié à la Covid-19 ». C’est le thème qui a réuni la Commission nationale des droits de l’Homme (CNDH) et les acteurs éducatifs. L’objectif est de contribuer à un meilleur encadrement des apprenants en cette période d’état d’urgence sanitaire lié à la pandémie de la Covid-19.

La rencontre a vu la participation d’une cinquantaine de participants issus du ministère des Enseignements primaire, secondaire, technique et de l’artisanat, du corps enseignant, de la fédération des parents d’élèves ainsi que des représentants des organisations intervenant dans la défense des droits de l’enfant.

Assumer les responsabilités dans l’encadrement des enfants

L’initiative s’inscrit dans le cadre de la célébration de la journée internationale des droits de l’enfant, célébrée chaque 20 novembre. Elle vise à attirer l’attention de ces différents acteurs sur les conséquences de la situation sur le secteur éducatif et de les amener à assumer leurs responsabilités dans l’encadrement des enfants et adolescents.

Signalons qu’il revient aux enseignants de veiller au respect des mesures barrières pour préserver les efforts du gouvernement. Les parents d’élèves ont pour responsabilité d’accompagner le corps enseignant dans l’éducation des enfants, de surveiller à leur état de santé avant et après les classes et de les rappeler à observer les gestes barrières, à souligner les initiateurs.

La CNDH appel à s’investir davantage

Tout en se réjouissant du choix de la cible, Lawson Boèvi Dodzi, représentant du ministre des Enseignements primaire, secondaire, technique et de l’artisanat a indiqué que la survie du monde scolaire en cette période est l’une des préoccupations majeures.

Pour le représentant de la présidente de la CNDH, M. Sronvie Yaovi, selon les Nations unies, 75 millions d’enfants âgés de 3 à 18 ans vivant dans 35 pays touchés par des crises ont besoin de soutien éducatif. « Si l’on veut atteindre l’Objectif de développement durable (ODD) 4 qui est d’assurer l’accès de tous à une éducation de qualité, chaque acteur de l’éducation devra jouer sa partition », a souligné Sronvie Yaovi.

Pour finir, le commissaire de la CNDH a émis le vœu qu’au sortir de cette rencontre, les participants s’investissent davantage pour surmonter cette crise afin de permettre aux apprenants de jouir pleinement de leur droit à l’éducation.

Comments


Laisser un commentaire


Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *