vendredi, janvier 27, 2023


Économie et Développement: la Conférence Internationale de Lomé sur le Financement (CIlF 2023) s‘ouvre ce jeudi

A l’hôtel 2 février, se tient ce jeudi 19 janvier 2023, la conférence internationale de Lomé sur le financement (CILF…

Parredaction Catégorie Economie le 19 janvier 2023 Étiquettes : , , , , ,


A l’hôtel 2 février, se tient ce jeudi 19 janvier 2023, la conférence internationale de Lomé sur le financement (CILF 2023). L’événement réuni pour un temps d’échanges de qualité, entrepreneurs de premier plan, avocats prestigieux, éminents experts financiers, investisseurs et hauts responsables politiques.

Ils viennent du Bénin, de la Côte d’Ivoire et du Congo et autres pays du continent africain. Durant deux jours, à savoir les 19 et 20 janvier 2023, ils auront à s’entretenir autour du thème << le financement des entreprises et des grands projets>>. Notons que le CILF 2023, est organisé par le cabinet d’avocats AYEVA et Associés, seulement un mois après le succès retentissant de l’Africa Financial Industry Summit (AFIS). Il se déroule sous le haut patronage du chef de l’État togolais Faure Gnassingbé.

La CILF 2023 pour faire le pont entre l’industrie financière et l’économie réelle

Pour le président du comité d’organisation Me Afzal-Amir AYEVA, la tenue en ce jour du CILF 2023 tient surtout de la nécessité de définir par quel levier et schéma obtenir du financement pour les PME. C’est à dire un capital investissement africain propre aux réalités africaines, au marché africain et au contexte africain. Ce qui s’avère être une véritable alternative à ne pas négliger.

Au cours de cette CILF 2023, il sera aussi question de discuter des progrès que les économies des pays représentés à la conférence ont réalisés ces dernières années. Comment surmonter les obstacles qui ne permettent pas aux entreprises et en particulier aux petites et moyennes entreprises (PME) de recevoir le financement dont elles ont besoin pour le développement optimal de leurs activités sera aussi abordé.

Lire aussi : Sommet de Paris : Faure Essozimna Gnassingbé plaide pour l’amélioration des conditions de financement du secteur privé africain

Des propositions concrètes pour faciliter le financement

Pour Rose Kayi Mivedor, ministre chargée de la promotion de l’investissement et représentant du président de la république lors de ce rendez-vous, la CILF 2023 vient à point nommé. Car il contribue à créer davantage un environnement propice pour accompagner les PME et aussi à rendre l’entrepreneuriat facile au Togo. En clair, un soutien au secteur privé afin qu’il puisse jouer son rôle. « Je félicite la firme Ayeva et associes pour l’organisation de cet évènement d’envergure dans notre pays », a-t-elle déclaré.

Et d’ajouter, « votre participation en nombre important démontre la nécessité de tenir de tels évènements qui visent à créer des cadres de discussions avec les acteurs d’origines et d’expertises diverses sur des sujets d’actualités tels que le financement des entreprises et l’émergence, nos champions comme on dit dans nos pays afin d’avoir un secteur privé économiquement et financièrement fort ».

« Notre vœu le plus précieux est que ces différents débats et panels accouchent de propositions concrètes qui permettront à nos TPE et PME, mais également aux acteurs du secteur informel de plus facilement se faire financer par les banques, les fonds d’investissement, les microfinances et autres », a exhorté Me Afzal-Amir AYEVA.

Tony A.

 

Comments


Laisser un commentaire


Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *