La BOAD sonne la mobilisation massive pour la mise en oeuvre de son plan “Djoliba”

Dans le cadre de la mise en œuvre du nouveau plan stratégique quinquennal “Djoliba”, la Banque ouest-africaine de développement (BOAD)…

Parredaction Catégorie Economie le 30 juillet 2022 Étiquettes : ,


Dans le cadre de la mise en œuvre du nouveau plan stratégique quinquennal “Djoliba”, la Banque ouest-africaine de développement (BOAD) envisage d’augmenter son capital. Une réunion tripartite réunissant l’institution, la Banque arabe pour le développement économique de l’Afrique (BADEA) et les Etats de l’Uemoa s’est ouverte jeudi 28 juillet 2022 à Lomé dans ce sens. En effet, l’objectif est de présenter les contours du plan Djoliba et conjuguer les efforts pour réussir l’opération. Au total, 1,5 milliard de dollars seront nécessaires pour consolider les fonds propres de l’institution commune de financement.

Plan stratégique Djoliba 2021-2025 de la BOAD

L’objectif de la réunion est de présenter les contours de ce projet et conjuguer les efforts pour réussir l’opération. Au total, 1,5 milliard de dollars seront nécessaires pour consolider les fonds propres de l’institution commune de financement. Tout ceci, pour mobiliser assez de ressources pour le plan stratégique 2021-2025 Djoliba. L’urgence est là. Il faut de l’argent pour les infrastructures, les transports, le numérique, la santé, les PMI/PME, l’agriculture.

La BOAD sonne la mobilisation massive pour la mise en oeuvre de son plan “Djoliba”Pour rappel, le plan quinquennal Djoliba vise à lutter contre la pauvreté endémique et les inégalités économico-sociales de revenus, d’accès à l’éducation ou à la santé, entre autres.

Une fois les fonds levés et le capital augmenté, la Boad entend relever de 50% au moins, le montant de ses interventions pour chaque pays. Plusieurs secteurs de développement sont particulièrement ciblés, parmi lesquels les infrastructures, les logements, les énergies ou encore le capital humain.

A cet effet, l’institution bancaire régionale dont Serge Ekue est le président, ambitionne d’injecter, chaque année, 1 milliard $ dans les économies de l’Union, sous forme de financements nouveaux dans le domaine des infrastructures (transports et digitalisation), de logements, de l’énergie, de la valorisation du capital humain (éducation et santé), du développement de l’agriculture et de l’agro-alimentaire.

« Cet ambitieux plan requiert la consolidation des fonds propres de la banque, d’où la nécessaire augmentation du capital de la BOAD avec plus d’1,5 milliard $ », soutient Galé Lossou Djibom, Coordonnateur général finance et investissement de la BOAD.

La BOAD au service des populations

La BOAD sonne la mobilisation massive pour la mise en oeuvre de son plan “Djoliba”L’impact des interventions de la BOAD va bien au-delà du relèvement du niveau de la croissance économique des pays de l’UEMOA. La Banque promeut l’investissement de capitaux publics et privés dans des projets et programmes. La BOAD, dans ses programmes de financement, vise à protéger les populations contre la vulnérabilité aux chocs, à réduire les inégalités et à faire reculer significativement la pauvreté.

Elle consacre une part significative de ses engagements à l’amélioration des conditions socio-économiques et du cadre de vie des populations de l’UEMOA. Notamment, par la création de richesses et d’emplois ainsi que par l’aménagement du territoire régional. La BOAD mène ainsi plusieurs actions qui visent spécifiquement les groupes de populations vulnérables en milieu rural.

Perside Katanga

Comments


Laisser un commentaire


Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.