Togo : vers la validation d’une nouvelle politique nationale de la justice

Dans l’optique de moderniser le secteur de la justice du Togo, plusieurs réformes ont été engagées. Parmi ces réformes, on…

Parredaction Catégorie Politique le 30 septembre 2020 Étiquettes :

[bsa_pro_ad_space id=4]

Dans l’optique de moderniser le secteur de la justice du Togo, plusieurs réformes ont été engagées. Parmi ces réformes, on note le Programme d’appui au secteur de la justice (PASJ). C’est un programme très ambitieux. La mise en œuvre de ce programme exige de réactualiser la politique nationale de la justice du Togo. C’est ainsi qu’un consultant a été recruté. Le présent atelier s’inscrit donc dans la perspective d’une mise à jour du document. Ceci pour sa validation.

Démarré ce mardi 29 septembre 2020, les acteurs clés du secteur de la justice examinent le contenu de ce nouveau document. Il s’agit de répondre plus aux attentes des populations. La nouvelle politique s’inscrit toujours dans la modernisation de la justice du Togo. Cependant, la reforme a commencé depuis 2015.

Une nouvelle politique nationale pour moderniser la justice du Togo

Ouvrant les travaux, le Garde des sceaux, ministre de la justice, Kokouvi Agbétomé a salué l’engagement du chef de l’Etat. A en croire le ministre, c’est pour répondre aux défis de l’heure que chef de l’Etat a décidé d’inscrire l’institution judiciaire sur le chemin de la modernisation.

Il s’agira de se pencher sur l’examen de la politique nationale aux fins de sa validation. Pour le ministre de la justice, l’institution judiciaire joue un rôle transversal dans la vie sociale. « La justice est appelée à répondre aux aspirations et aux besoins de la population », a-t-il souligné.

Il a, par ailleurs, indiqué que la justice « doit être également considérée comme un baromètre de la société ». « Par conséquent, la justice a besoin d’être modernisée », a-t-il affirmé.

Une réforme accompagnée par l’Union européenne depuis 2015

La réforme de la justice a démarré depuis 2015 avec l’adoption d’une politique quinquennale nationale (2016-2020). C’est donc depuis 2015 que l’Union européenne accompagne le Togo dans le processus de réforme de la justice. Ce qu’a été confirmé par Hugo Van, chef de coopération de l’Union européenne.

Le document de nouvelle politique nationale de la justice du Togo ((PNJ/2021-2025) prend en compte trois principaux volets. Il s’agit, d’abord, de la mise à jour du pilotage et financement, des services judiciaires. Ensuite, s’ajoute le volet recrutement et renforcement des capacités des acteurs et personnel du secteur. Et enfin, l’accès au droit à la justice et administration pénitentiaire et de la réinsertion.

Le budget total de l’élaboration de ce document est évalué à 36,8 milliards de FCFA. La rédaction a débuté en 2019. Compte tenu de la pandémie de la Covid-19, la PNJ est donc instituée sur la période 2021-2025.

Lire aussi : https://lomegraph.com/togo-agriculture-le-gouvernement-pret-a-developper-les-activites-des-ranches-dadele-et-de-namiele/

Comments


Laisser un commentaire


Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *