Education/JME : l’UNESCO, l’OIT et associés reconnaissent les efforts des enseignants en cette période de Covid-19

La Journée Mondiale des Enseignants (JME) est célébrée, chaque 05 octobre, depuis 1994. Alors ce lundi, 05 octobre 2020 les…


[bsa_pro_ad_space id=4]

La Journée Mondiale des Enseignants (JME) est célébrée, chaque 05 octobre, depuis 1994. Alors ce lundi, 05 octobre 2020 les enseignants du monde étaient à l’honneur à travers cette journée. Une journée qui commémore la signature de la recommandation relative à la condition du personnel enseignant de 1966. Recommandation signée entre l’Organisation Internationale du Travail (OIT) et l’Organisation des Nations Unies pour l’Education, la Science et la Culture (UNESCO).

« Enseignants : leaders en temps de crise et façonneurs d’avenir ». C’est autour de cette thématique que se sont déroulées les activités de cette journée mondiale des enseignants (JME). Celles-ci se sont faites majoritairement en ligne à cause de la pandémie de la Covid-19. A l’occasion de cette journée, les premiers responsables des institutions organisatrices ont conjointement fait une déclaration. Il s’agit de la Directrice générale de l’UNESCO, Audrey Azoulay, du Directeur général de l’OIT, Guy Ryder, de la Directrice exécutive de l’UNICEF, Henrietta H. Fore et du Secrétaire général de l’Internationale de l’Education, David Edwards.

Journée Mondiale des Enseignants, un mérite reconnu

La Journée Mondiale des Enseignants rappelle le rôle déterminant des enseignants au service d’une éducation inclusive et de qualité pour tous. En cette année 2020, elle revêt une importance encore plus particulière en raison des difficultés auxquelles les enseignants ont dû faire face lors de la crise de la Covid-19.

La déclaration indique que la crise de la Covid-19 a touché plus de 63 millions d’enseignants à travers le monde. « Pendant cette crise, les enseignants ont une fois de plus fait preuve de grandes qualités de leadership et d’innovation, veillant à la #ContinuitéPédagogique et à ne laisser aucun élève de côté », précise la déclaration.

Partout dans le monde, poursuit le message, ils ont travaillé individuellement et collectivement pour trouver des solutions. Aussi, affirme-t-il, les enseignants ont créé de nouveaux environnements d’apprentissage pour leurs élèves, afin d’assurer la poursuite de l’enseignement.

Inviter les gouvernements à penser à l’après Covid-19

Ces organismes notamment l’UNESCO, l’OIT, l’UNICEF, et l’International de d’Education se sont adressés également aux différents gouvernements. Selon eux, les Etats doivent désormais penser à l’après Covid-19 et au renforcement de la résilience des systèmes éducatifs. Ceci, dans le but de répondre de manière rapide et efficace à ces crises et à d’autres du même ordre.

A l’occasion donc de cette Journée Mondiale des Enseignants, les organisations internationales invitent donc les dirigeants à protéger le financement de l’éducation, investir dans une formation initiale de qualité pour les enseignants. Ils ont attiré l’attention sur la poursuite de la formation professionnelle du personnel enseignant déjà en place.

D’après les l’UNESCO et associés, la crise de l’apprentissage pourrait se transformer en déroute s’il n’y a pas des mesures d’urgences et l’augmentation des investissements. « Si nous voulons renforcer leur résilience en temps de crise, tous les enseignants doivent recevoir les compétences numériques et pédagogiques nécessaires pour enseigner à distance », ont-ils déclaré.

Comments


Laisser un commentaire


Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *