Togo : célébration en différé de la journée mondiale de la normalisation

A Lomé, a été célébrée en différé ce lundi 19 octobre 2020, la journée mondiale de la normalisation. A cet…

Parredaction Catégorie Dossiers le 21 octobre 2020 Étiquettes : , , , , ,


A Lomé, a été célébrée en différé ce lundi 19 octobre 2020, la journée mondiale de la normalisation. A cet effet, le ministre en charge du commerce et de l’industrie, Kodjo Adedze, a adressé un vibrant message aux acteurs nationaux. Ceci, afin de les inciter à produire encore plus dans le respect des normes en vigueur.

La journée mondiale de la normalisation est destinée à valoriser ou à marquer le travail d’élaboration des normes et leur importance. Car, sans des normes internationales communes, il ne saurait y avoir d’échanges dans presque tous les domaines. La journée mondiale de la normalisation est célébrée le 14 octobre de chaque année, depuis 1970. L’édition 2020 est axée sur le thème « Protéger la planète grâce aux normes ».

Journée mondiale de la normalisation, des normes bien utiles

Une norme est un document de référence qui prescrit des règles, des lignes directrices, des caractéristiques pour des produits. Elle prend également en compte des procédés et des méthodes de productions connexes.

De plus, la norme fixe le niveau minimum de qualité acceptable pour les produits et services et des obligations de résultats. Pour Kodjo Adedze, les normes couvrent le moindre aspect des économies d’énergie et de l’actualité de l’air et de l’eau.

Elles définissent aussi les protocoles et les méthodes de mesures normalisées. Leur large application contribue à réduire l’impact environnemental de la production des processus industriels. Cela facilite donc l’utilisation des ressources limitées et permet de gagner en efficacité énergétique.

Une rehausse de la consommation locale

Le mois d’octobre est décrétée mois de la consommation locale au Togo. Alors, la célébration de la journée de normalisation s’avère être un judicieux complément pour les producteurs locaux. Ceux-ci pourraient désormais se conformer à ces normes pour produire des biens de qualité reconnue.

« Dans le contexte mondial actuel caractérisé par la recherche permanente de performance dans toute activité, l’enjeu de la norme et de la qualité est de taille », a laissé savoir le ministre. Il a, ainsi, vivement exhorté les opérateurs économiques à pleinement s’impliquer dans ce processus.

Il a, par ailleurs, convié les opérateurs économiques et la population à être de véritables moteurs de la croissance. Ceci, en adhérant pleinement aux activités programmées dans le cadre de la commémoration de ces journées. C’est-à-dire participer massivement à la compétition du « Prix Togolais de la Qualité ».

Comments


Laisser un commentaire


Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *