Transparence dans l’attribution des marchés publics au Togo : l’ARMP annonce une journée d’information

La transparence dans l’attribution des marchés publics du Togo est un préoccupant. Ainsi, l’une des missions de l’Autorité de Régulation…


La transparence dans l’attribution des marchés publics du Togo est un préoccupant. Ainsi, l’une des missions de l’Autorité de Régulation des Marchés Publics (ARMP) est de rendre la passation des marchés publics du Togo fluide et transparente. A cet effet, l’institution organise une journée de vulgarisation le jeudi 10 décembre prochain.

L’objectif pour le garant des marchés publics au Togo est d’informer la population sur l’essentiel des articles contenus dans le code d’éthique et de déontologie dans la commande publique.

Respecter les règles de passation des marchés publics du Togo

Après une vaste campagne de formation à l’égard des personnes responsables des marchés publics en septembre passé, l’Autorité de Régulation des Marchés Publics prépare une journée d’information à l’endroit de la population.

D’après le constat, les citoyens tout comme des opérateurs économiques dénoncent des irrégularités dans l’attribution de certains marchés publics. Parfois à tort ou à raison.

Ainsi, avec cette rencontre, l’ARMP Togo veut sensibiliser les différents acteurs intervenant dans les procédures de passation, d’exécution, de contrôle, de règlement et de régulation des contrats de la commande au respect des règles.

Aussi, pour l’ARMP, l’objectif est de réduire au minimum voire éradiquer les déviances qui ont cours dans ce domaine, notamment les pots de vin, les rétro-commissions et autres, que favorisent les recours répétés aux ententes directes ou aux gré-à-gré.

Régulateur du système de passation des marchés publics du Togo

L’ARMP a pour mission d’assurer la régulation du système de passation des marchés publics et des conventions de délégations de service public, de l’attribution, de l’organisation et du fonctionnement de la Direction Nationale du Contrôle des Marchés Publics.

Entre-temps, des experts de la Banque africaine de développement (BAD) ont relevé, après une mission d’évaluation, que le niveau de qualité des contrôles internes de l’ARMP est inquiétant. Beaucoup de dysfonctionnements ont été constatés. Des inquiétudes que l’énarque Aftar Touré Morou, le Directeur général de l’ARMP, s’attelle à gommer de sorte que l’institution soit garante de la transparente dans l’attribution des marchés publics.

Comments


Laisser un commentaire


Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *